IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Biden veut que SpaceX transmette Internet à l'Iran en pleine révolte,
Le service haut débit par satellite pourrait aider les Iraniens à contourner les restrictions du régime

Le , par Bruno

9PARTAGES

9  0 
La Maison Blanche serait en pourparlers avec le milliardaire Elon Musk pour installer le service d'Internet par satellite Starlink de SpaceX en Iran. Par cette initiative, l'administration Biden souhaiterait apparemment que SpaceX soutienne les manifestations antigouvernementales en Iran, après que ses dirigeants aient restreint l'accès à Internet. Face à la situation incertaine du soutien de Musk à l'Ukraine, le PDG de SpaceX pourra -t-il céder à cette nouvelle demande des autorités américaines ?

Le soulèvement a commencé à la mi-septembre après l'arrestation d'une Iranienne de 22 ans qui aurait été battue à mort pour ne pas avoir porté de hijab (un vêtement porté par des femmes musulmanes et qui couvre leur tête en laissant le visage apparent). Les troubles civils qui ont suivi ont été suivis d'une répression brutale de Téhéran contre sa propre population, qui a fait plus de 200 morts.


Le 12 juillet, les défenseurs des droits de l'homme ont exhorté les femmes de tout le pays à publier des vidéos d'elles-mêmes en train d'enlever leur hijab en public pour coïncider avec la Journée nationale du hijab et de la chasteté dans le calendrier officiel iranien. Depuis la révolution islamique de 1979 en Iran, les femmes sont légalement tenues de porter des vêtements modestes « islamiques ». En pratique, cela signifie que les femmes doivent porter un tchador, un manteau couvrant tout le corps, ou un foulard et un manteau qui couvre les bras.

En réponse à cette initiative, le gouvernement iranien s'est engagé à utiliser la technologie de reconnaissance faciale dans les transports publics pour identifier les femmes qui ne respectent pas la loi stricte sur le port du hijab. Le service haut débit par satellite pourrait aider les Iraniens à contourner les restrictions du régime en matière d'accès à l'internet et à certaines plateformes de médias sociaux.

Le mois dernier, le département du Trésor américain a déclaré que certains équipements Internet par satellite pouvaient être exportés en Iran, ce qui laisse penser que SpaceX pourrait ne pas avoir besoin d'une licence pour fournir un service haut débit par satellite dans à l’Iran. En réponse au tweet du secrétaire d'État américain Antony Blinken selon lequel les États-Unis ont pris des mesures « pour faire progresser la liberté d'Internet et la libre circulation de l'information », Musk a déclaré qu'il activerait Starlink aux Iraniens.

Le Département d'État américain et la Freedom Online Coalition, un groupe de défense composé de différents pays et axé sur l'accès à Internet, ont exhorté Téhéran à lever sa censure de l'Internet. « Des millions d'Iraniens comptent sur ces outils et d'autres pour se connecter les uns aux autres et au monde extérieur », ont-ils déclaré dans un communiqué commun.

Voici, ci-dessous, le communiqué du Département d'État américain :

Citation Envoyé par US Department of State

Les États-Unis sont heureux de se joindre à la déclaration commune consensuelle de la Freedom Online Coalition sur les fermetures d'Internet en Iran.
Nous, membres de la Coalition pour la liberté en ligne, sommes profondément alarmés par les mesures prises par l'Iran pour restreindre l'accès à Internet à la suite des manifestations nationales liées au meurtre tragique de Mahsa Amini et nous les condamnons fermement.

Dans le cadre de ce qui est devenu un modèle de censure de longue date, le gouvernement iranien a de nouveau fermé Internet à la plupart de ses 84 millions de citoyens dans tout le pays en coupant les données mobiles, en perturbant les plateformes de médias sociaux populaires, en limitant le service Internet et en bloquant les utilisateurs individuels, les services DNS chiffrés, les messages texte et l'accès total.

Des millions d'Iraniens comptent sur ces outils et d'autres pour se connecter les uns aux autres et au monde extérieur. En bloquant, filtrant ou fermant ces services, le gouvernement iranien supprime le droit de réunion pacifique et les libertés d'association et d'expression ; il érode l'espace civique ; il renforce le climat d'incertitude économique ; il perturbe l'accès aux soins de santé, aux services d'urgence et aux services financiers ; il empêche le paiement des salaires, des services publics et de l'éducation ; et il limite la capacité des journalistes, des défenseurs des droits humains et d'autres personnes à rendre compte et à documenter les violations des droits humains ou les abus qui ont lieu pendant les coupures d'Internet ou les interruptions des communications.

Nous demandons instamment au gouvernement iranien de lever immédiatement les restrictions destinées à perturber ou à empêcher ses citoyens d'accéder à l'information en ligne et de la diffuser, et de communiquer en toute sécurité. À l'avenir, nous demandons également aux autorités iraniennes de s'abstenir d'imposer des fermetures partielles ou complètes d'Internet et de bloquer ou filtrer des services, et de respecter les obligations internationales de l'Iran en matière de droits humains, notamment en vertu des articles 19, 21 et 22 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques.

Nous restons solidaires du peuple iranien dans son appel à exercer ses droits à la liberté d'opinion et d'expression, tant en ligne que hors ligne.
« Nous avons le pied sur l'accélérateur pour faire tout ce qui est en notre pouvoir pour soutenir les aspirations du peuple iranien », aurait déclaré un haut fonctionnaire de l'administration à CNN. « C'est notre politique, point final. Dans le même temps, il s'agit véritablement d'un mouvement iranien mené par des jeunes filles et qui s'étend à d'autres aspects de la société. Et nous ne voulons en aucun cas éclipser leur mouvement. »

Les relations entre le gouvernement américain et SpaceX sont difficiles

La semaine dernière, il a été révélé que le fabricant de fusées a dit au Pentagone qu'il ne pouvait pas, après s'être engagé à donner des terminaux à large bande à l'Ukraine et à fournir un service satellite gratuit à la nation déchirée par la guerre, continuer à le faire pendant « une période indéfinie. »

Depuis qu'ils ont commencé à arriver en Ukraine au printemps dernier, les terminaux Starlink ont été une source de communication vitale pour l'armée ukrainienne, lui permettant de combattre et de rester connectée alors que les réseaux de téléphonie cellulaire et d'Internet ont été détruits dans sa guerre contre la Russie. Environ 20 000 unités de satellite Starlink auraient été données à l'Ukraine jusqu'à présent. Musk a tweeté que « l'opération a coûté 80 millions de dollars à SpaceX et dépassera les 100 millions de dollars d'ici la fin de l'année ». Mais aussi vitales qu'elles soient, ces contributions "charitables" pourraient bientôt prendre fin.

SpaceX aurait averti le Pentagone qu'il pourrait cesser de financer le service en Ukraine si l'armée américaine ne verse pas des dizaines de millions de dollars par mois. Le mois dernier, la société de fusées de Musk aurait envoyé une lettre au Pentagone pour lui dire qu'il ne pouvait plus continuer à financer le service Starlink comme il l'a fait. La lettre demandait également que le Pentagone prenne en charge le financement de l'utilisation de Starlink par le gouvernement et l'armée ukrainiens, ce qui, selon SpaceX, coûterait plus de 120 millions de dollars pour le reste de l'année et pourrait coûter près de 400 millions de dollars pour les 12 prochains mois.

Cependnat, après sa sortie pour indiquer qu’il ne pouvait plus se permettre de financer gratuitement l'Ukraine, Musk a de nouveau réagi à travers un tweet : « Même si Starlink continue de perdre de l'argent et que d'autres entreprises reçoivent des milliards de dollars des contribuables, nous allons continuer à financer gratuitement le gouvernement ukrainien ».

A ce jour, SpaceX a retiré sa demande au Pentagone de financer l'utilisation continue des terminaux internet Starlink en Ukraine, selon une déclaration de Musk. Cette déclaration faite sur Twitter intervient quelques heures seulement après qu'il a été rapporté que le Pentagone envisageait de payer la facture en utilisant un fonds qui finance des contrats d'armement et d'équipement pour l'armée ukrainienne. Sur les 25 300 terminaux qui ont été envoyés en Ukraine, environ 10 630 payaient le service d'Internet par satellite, a ajouté Musk qui a également déclaré qu'il cherche à obtenir des dons de Starlink pour les régions dans le besoin.

Mais malgré la nouvelle selon laquelle SpaceX a retiré sa demande de financement, l'avenir à long terme de Starlink en Ukraine est loin d'être réglé. Alors dans ce contexte, peut-on esperer un soutien de Musk à l’Iran ? Rien n'est impossible nous dirait-on.

Source : US Department of State

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Elon Musk affirme que SpaceX ne peut pas financer indéfiniment le service Internet Starlink pour l'Ukraine, l'entreprise aurait demandé au Pentagone de prendre en charge la facture

Les autorités iraniennes prévoient d'utiliser la reconnaissance faciale pour faire appliquer la loi sur le hijab, alors que des critiques craignent son utilisation à des fins d'espionnage

Elon Musk a déclaré samedi que sa société de fusées SpaceX continuerait à subventionner son service Internet Starlink en Ukraine, invoquant la nécessité de « bonnes actions »

Musk va solliciter des dons pour Starlink après avoir retiré sa demande de financement pour l'Ukraine par le Pentagone, SpaceX "ajoutera une option de don à Starlink" pour les zones dans le besoin

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de walfrat
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 26/10/2022 à 10:29
Et bien si l'Iran n'a pas encore investi pour détruire des satellites en orbites, il devrait pas tarder.

On a beau dire ce que l'on veut, c'est de la pure ingérence, mais quand c'est l'oncle Sam, c'est toujours bien.
5  1 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 26/10/2022 à 13:04
Intéressant. A quant la même chose pour l'Arabie Saoudite ?

C'est toujours pareil avec les États-Unis. Il y a les bonnes dictatures à les mauvaises dictatures.

Les mauvaises dictatures, se sont des dicatures. Les bonne dictatures, se sont aussi des dictatures... mais... se sont des bonnes dictatures, quoi !

(et je ne parle même pas de l'Australie, qui a subi une très grave dérive autoritaire sous Morrison sous le silence complice de la communauté internationales).
4  1 
Avatar de GATEN
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 26/10/2022 à 12:38
Cela dit si tous ceux qui soutiennent le régime ukrainien achetaient des actions SpaceX pour soutenir l'initiative, alors SpaceX ne manquerait pas de moyen.
La bourse est un marché secondaire, ça ne finance pas l'entreprise sauf lors de l'émission de nouvelles actions (augmentation de capital).
De toute façon, SpaceX n'est pas en bourse.
Dans tous les cas, SpaceX ne va clairement pas diluer ses actionnaires pour financer un accès gracieux à leur réseau Starlink.
2  0 
Avatar de sanderbe
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 01/11/2022 à 14:17
Bonjour

Les autorités iraniennes utiliseraient le système informatique SIAM pour contrôler les téléphones des manifestants, il permet de retirer un téléphone des réseaux 3G et 4G pour le faire passer à une connexion 2G

Quel est votre avis sur le sujet ?
Un pays comme l'Iran , c'est comme la Chine . Tout est bon pour lutter "contre la population" . Répression, censure , chasse aux sorcières si il y a des "mauvais pensant" , muselage de la population .

Pensez-vous que les gouvernements des pays prônant la liberté d'expression pourraient utiliser des systèmes tels que SIAM ?
Vu que les chinois sont progressivement en train de prendre le contrôle matériel et télécom des réseaux gsm avec toute la m***e qu'ils nous vendent, je ne serai pas étonné de la possibilité technique . Même à petite échelle.

Xiaomi, Oppo, Huawei ... Combien de marques Chinoises ? Sans Parler de China Telecom qui est le plus opérateur du monde et aussi le premier opérateur télécom chinois. Ce même opérateur fait des yeux doux pour racheter de le géant indien Bharti (Airtel - Vodafone) ...
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/10/2022 à 9:51
Si le Pentagone veut absolument que SpaceX fournisse gratuitement des accès à internet à des ukrainiens et des iraniens, il n'a qu'à payer. (les USA ont envoyé des milliards à l'Ukraine, ils peuvent en dépenser 1 de plus pour internet)
Bon après les types de SpaceX sont un peu con d'avoir proposé de fournir gratuitement une connexion internet à des milliers de gens…

Cela dit si tous ceux qui soutiennent le régime ukrainien achetaient des actions SpaceX pour soutenir l'initiative, alors SpaceX ne manquerait pas de moyen.
5  4 
Avatar de totozor
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 27/10/2022 à 7:42
Citation Envoyé par Madmac  Voir le message
Début que je suis l'histoire de la région, je crois de plus en plus que ces pays ne peuvent pas être fonctionnels sans des gouvernement avec de la poigne.

Pour une fois je penses que cette intervention de ta part n'est pas raciste, tu penses ça de tous les pays :

Citation Envoyé par Madmac  Voir le message
Je crois que beaucoup de gauchistes en Europe vont déchanté dans les années qui viendront. Je crois qu'il y a beaucoup de vérité dans cette réflexion.
Les temps difficiles créent des hommes forts,
Les hommes forts créent de bons moments,
Les bons moments créent des hommes faibles,
Les hommes faibles créent des moments difficiles.

Et comme depuis 40 ans, vous avez eu des leaders faibles et lâches. Vous allez probablement en bavez.

1  0 
Avatar de Fagus
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 01/11/2022 à 12:58
Le business plan de starlink ressemble de moins en moins à un projet civil malgré le maquillage...

Sinon, il y a les réseau Mesh.
Bridgefy avait été utilisée à Hong Kong, mais sa page wikipedia cite des audits de sécurité désastreux.
J'ai installé Briar il y a peu, juste pour avoir un service minimum en zone blanche, et je découvre agréablement suite à ce billet que l'appli a passé un audit de sécurité indépendant (et que c'est financé par nos amis américains, comme signal...). Je ne sais pas ce que ça vaut dans une foule et l'usage est assez contraignant (Alice et Bob doivent être en ligne en même temps pour s'écrire).
2  1 
Avatar de Madmac
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/10/2022 à 20:08
Citation Envoyé par HaryRoseAndMac Voir le message
Mais non l'islamisme n'est pas un problème voyons ...
Ben justement, raison de plus pour ne pas suivre les américains dans cette aventure. Les modérés vont appréciés une interventions (à condition que cela ne tourne au désastre,comme en Iraq). Mais tu vas avoir la portion la plus fanatique qui vont vouloir vous massacrez.

Début que je suis l'histoire de la région, je crois de plus en plus que ces pays ne peuvent pas être fonctionnels sans des gouvernement avec de la poigne.
1  2