IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Wi-Fi 6E : l'Europe s'ouvre au nouveau Wi-Fi plus rapide et plus performant,
Les Etats membres de l'UE doivent mettre à jour leurs fréquences d'ici le 1er décembre

Le , par Stan Adkens

17PARTAGES

11  0 
La Commission européenne a décidé d'harmoniser l'utilisation de la bande des 6 GHz pour les réseaux sans fil dans l'Union européenne, le Wi-Fi 6E. Au Journal officiel de l’UE du 30 juin, a été publiée la décision de la Commission autorisant tous les États membres à se servir de ce protocole de communication sans fil sur de nouvelles fréquences, situées entre 5 945 et 6 425 MHz en plus de celles déjà en place. Il sera donc possible de gérer le nombre croissant d'appareils, d'applications Internet et de services innovants qui nécessitent une bande passante plus large et des vitesses plus élevées. Dans la pratique, les pays membres de l'Union européenne doivent mettre à jour leurs fréquences pour refléter cette décision d'ici le 1er décembre 2021.

Prévu comme étant une mise à jour sur les fréquences exploitées par la norme Wi-Fi 6, le Wi-Fi 6E met toutefois du temps à se faire accepter par les autorités des différentes régions du globe. En effet, celui-ci se base sur des bandes en fréquence différentes en largeur, et son spectre se situe dans les 5 945 à 7 125 MHz, ce qui requière donc plus d'études et de demande auprès des autorités de régulation. Pour autant, les avantages sont bien réels, puisque cela permet d'exploiter des bandes de fréquences peu utilisées, ce qui réduit les perturbations et permet donc d'augmenter le débit réel des routeurs exploitant cette norme dans les environnements publics : écoles , centres commerciaux, gares, etc.


L'Europe a donc confirmé l'exploitation du Wi-Fi 6E sur son territoire, permettant donc d'utiliser des routeurs et des périphériques adaptés à cette norme, en imposant toutefois une contrainte : seules les bandes comprises entre 5 945 et 6 425 MHz seront utilisable. Un choix un peu étonnant, puisque cela réduit l'intérêt de cette norme et augmente l'encombrement des réseaux, alors que d'autres zones comme les USA ont autorisé une pleine utilisation de ces fréquences. Il faudra donc voir si cela n'est qu'une décision intermédiaire en attendant d'avoir l'amplitude complète de cette itération des réseaux WLAN.

Aujourd’hui, le Wi-Fi utilise deux portions du spectre radioélectrique : la bande dite 2,4 GHz (qui recouvre la tranche allant de 2 400 à 2 483,5 MHz) et la bande 5 GHz (qui elle va de 5 150 à 5 350 MHz, ainsi que de 5 470 à 5 725 MHz). En l’état actuel des choses, le Wi-Fi a donc accès à 538,5 MHz du spectre. Or le Wi-Fi 6E donne accès à une troisième portion du spectre et, in fine, a 480 MHz de fréquences en plus.

Les avantages : plus de débit, moins de latence avec le Wi-Fi 6E

Pour les non-initiés, le Wi-Fi 6 ou Wi-Fi 802.11ax est la dernière norme Wi-Fi de la Wi-Fi Alliance. Il prend en charge des vitesses de transfert allant jusqu'à 9,6 Gbps, soit près du double de la vitesse maximale prise en charge par la norme Wi-Fi 5. Cependant, comme la norme Wi-Fi 6 diffuse sur les bandes 2,4 GHz et 5 GHz, elle souffre des mêmes problèmes d'encombrement du spectre que l'ancienne génération.

Le déploiement du Wi-Fi à un autre endroit du spectre radioélectrique entend répondre à plusieurs problématiques : les bandes actuelles utilisées par le Wi-Fi sont soumises à des contraintes de partage avec d’autres utilisations. Il y a aussi l’enjeu des débits qui doivent suivre, à mesure que de nouveaux usages et besoins émergent. Par ailleurs, il y a aussi des risques d’interférence à prendre en compte.

Avec 480 MHz de spectre contigu, le Wi-Fi 6E ne se retrouve donc pas dans la situation du Wi-Fi 5 GHz qui doit, comme le rappelle l’Agence nationale des fréquences, écouter la bande avant d’émettre et changer de canal lorsqu’il détecte un signal radar. Il offre de fait des canaux de communication plus larges (six canaux de 80 MHz ou trois canaux de 160 MHz), ce qui ouvre la voie à des débits plus importants, entre autres.

Les pays membres sont invités à se conformer, entre autres, à cause de la montée en puissance des réseaux. Ainsi, si la fibre optique permet d’atteindre des débits jusqu’à 1 Gbit/s, la connexion sans fil peut ne pas être en mesure de suivre, simplement parce que « la ressource est partagée entre tous les utilisateurs WiFi ». Dans une zone dense, il y a des dizaines de réseaux en jeu, avec chacun ayant plusieurs internautes. Pour suivre, il faut élargir les canaux Wi-Fi.

Jusqu’au 1er décembre pour mettre à jour les fréquences dans l’UE

Dans son communiqué, la Wi-Fi Alliance évoquait déjà pour le Wi-Fi 6 « des performances supérieures, une latence réduite et des débits de données plus rapides ». Le Wi-Fi 6E doit permettre aux appareils compatibles d’exploiter des canaux plus larges, notamment pour « offrir de meilleures performances réseau et prendre en charge plus d’utilisateurs Wi-Fi à la fois, même dans des environnements très denses et encombrés ».

Parmi les usages qui sont évoqués pour un particulier figurent la réalité virtuelle et la réalité augmentée, qui pourrait bénéficier d’une latence réduite, notamment dans un contexte professionnel. « Les environnements industriels devraient également connaître une forte adoption du Wi-Fi 6E pour la fourniture d’applications telles que l’analyse des machines, la maintenance à distance ou la formation virtuelle des employés », a avancé la Wi-Fi Alliance.

Il est demandé aux États membres de mettre à disposition au plus tard le 1er décembre 2021 les fréquences 5 945-6 425MHz, « sur une base non exclusive, sans brouillage et sans protection ». Libre ensuite aux pays de s’adapter plus tôt. Il n’est pour autant pas nécessaire de se précipiter : un seul appareil Wi-Fi sur cinq devrait être adapté au Wi-Fi 6E en 2022, selon IDC. Une poignée de smartphones est déjà compatible avec le Wi-Fi 6E, dont notamment le Samsung Galaxy S21 Ultra ou encore le Xiaomi Mi 11 Ultra. Même si nous retrouvons facilement des cartes Wi-Fi exploitant le Wi-Fi 6E de nos jours, notamment sur les cartes mères de dernière génération, les routeurs sont beaucoup moins nombreux quant à eux.

La décision de la Commission concerne deux types d'appareils. On retrouve les LPI (Low Power Indoor), des appareils comme les box des opérateurs et les routeurs, et les VLP (Very Low Power) comme les smartphones, tablettes, objets connectés... Il est probable que certains pays (notamment l'Allemagne) mettent à jour leurs régulations plus tôt. Cependant, l'Union européenne reste en retard dans le déploiement de cette norme. En Amérique et en Asie, de nombreux pays ont déjà annoncé utiliser un spectre de 1,2 GHz pour leurs bandes 6 GHz.

Source : Journal officiel de l’UE

Et vous ?

Quel est votre avis concernant la décision de l’UE de passer maintenant au nouveau Wi-Fi ?
L’Europe est-elle en retard dans le déploiement de cette norme, selon vous ?

Voir aussi :

Un accès Wi-Fi à 6 GHz pourrait augmenter les vitesses de connexions et générer 183 milliards de dollars d'ici 2025, selon une étude
Wi-Fi Alliance annonce la certification Wi-Fi 6E, elle apporte une plus grande vitesse pour des activités en télétravail, et permet de maintenir davantage la confidentialité sur les réseaux Wi-Fi
Wi-Fi 6E : aux États-Unis, la FCC valide la mise à disposition de 1200 MHz de spectre dans la bande des 6 GHz, pour une utilisation sans licence
La Wi-Fi Alliance fait passer le Wi-Fi 6 à 6 GHz pour faciliter la croissance continue du Wi-Fi, et adopte la terminologie Wi-Fi 6E pour les appareils pouvant fonctionner sur cette bande

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !