IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Wi-Fi Alliance annonce la certification Wi-Fi 6E, elle apporte une plus grande vitesse pour des activités en télétravail
Et permet de maintenir davantage la confidentialité sur les réseaux Wi-Fi

Le , par Bruno

127PARTAGES

8  0 
La certification Wi-Fi Alliance pour le Wi-Fi 6E est maintenant disponible pour assurer l'interopérabilité des équipements fonctionnant dans le spectre des 6 GHz. « Wi-Fi CERTIFIED 6 est introduite dans une période où la dynamique mondiale en faveur du fonctionnement du Wi-Fi dans la bande des 6 GHz s'intensifie ». L’annonce a été effectuée par l’organisation dénommée Wi-Fi Alliance ce 7 janvier 2021. Le Wi-Fi 6E est un nom commun dans l'industrie pour identifier les appareils qui offriront les caractéristiques et les capacités du Wi-Fi 6, étendu à la bande de 6 GHz suite aux approbations des réglements.

Notons que le nom WiFi, contraction de Wireless Fidelity, est le nom d'une certification accordée au matériel qui répond à la norme 802.11. Cette norme a été éditée par la Wi-Fi Alliance, anciennement Wireless Ethernet Compatibility Alliance (WECA). Par extension, on parle de réseau WiFi pour désigner les réseaux « Ethernet » sans fils qui respectent la norme 802.11. Le fonctionnement du Wi-Fi dans la bande de fréquences de 6 GHz permettra au Wi-Fi de continuer à fournir des expériences positives pour les applications les plus gourmandes en bande passante.


C’est une technologie permettant aux ordinateurs ou équipements compatibles de communiquer entre eux sans liaisons filaires et former des réseaux locaux tout comme le font les cartes réseaux qui communiquent via des câbles. Ces derniers sont simplement remplacés par des liaisons radio. Il est donc tout indiqué pour installer un réseau local sans fils (WLAN - Wireless Local Area Network) et interconnecter des ordinateurs dans un bâtiment sans devoir percer les murs pour faire passer des câbles. Le Wi-Fi 6E apporte les avantages du spectre de 6 GHz aux consommateurs, aux fabricants d'appareils et aux fournisseurs de services, car la bande est mise à disposition dans le monde entier. La certification Wi-Fi Alliance permet de garantir que les utilisateurs bénéficient d'une expérience sécurisée, fiable et interopérable avec les appareils Wi-Fi 6E.

Quelle différence entre le 2.4 GHz, 5 GHz et 6 GHz ?

Ces chiffres font référence aux « bandes » utilisées par votre WiFi pour son signal. En conditions idéales, le WiFi 2.4 GHz peut atteindre 450 mBps ou 600 mBps en fonction de la classe du routeur. Le WiFi 5 GHz en revanche est capable d’aller jusqu’à 1300 mBps. Les vitesses maximales précédemment indiquées dépendent grandement de la norme WiFi prise en charge par l’équipement (802.11b, 802.11g, 802.11n ou 802.11ac). Le WiFi 2.4 GHz n’est pas seulement utilisé par les routeurs WiFi, mais aussi par de nombreux appareils qui peuvent venir parasiter le signal et ralentir le débit. Les ondes 2.4 GHz étant plus longues, elles conviendront plus à couvrir de longues distances ainsi que pour traverser les murs et les obstacles.

La bande 5 GHz plus récente que la 2.4 GHz est moins congestionnée, ce qui pourrait entraîner une connexion plus stable. D’un autre côté, les ondes plus courtes utilisées pour la 5 GHz la rendent moins apte sur de longues distances et à traverser les objets. Le Wi-Fi 6E pour sa part, utilisera jusqu'à 14 canaux supplémentaires de 80 MHz et 7 canaux supplémentaires de 160 MHz dans la bande de 6 GHz pour des applications telles que la diffusion vidéo haute définition et la réalité virtuelle. Les appareils Wi-Fi 6E exploiteront ces canaux plus larges et cette capacité supplémentaire pour offrir de meilleures performances de réseau et prendre en charge plus d'utilisateurs Wi-Fi, même dans des environnements très denses et encombrés.


Le Wi-Fi 6E étend à la bande des 6 GHz les capacités du Wi-Fi CERTIFIED 6, notamment l'accès multiple par répartition orthogonale de la fréquence (OFDMA), le temps de réveil de la cible et la MU-MIMO (multi-utilisateurs, multiple entrées, multiple sorties). Toutes ces caractéristiques bénéficient de la capacité supplémentaire du spectre à 6 GHz et de la disponibilité de sept canaux super larges à 160 MHz pour déplacer davantage de données et fournir des applications Wi-Fi 6E à large bande passante, notamment les communications unifiées, l'AR/VR et la vidéo holographique. Le Wi-Fi 6E apporte une capacité supplémentaire, une plus grande vitesse ainsi qu'une latence réduite pour les activités critiques telles que le télétravail, la vidéoconférence et le e-learning.

Suite à la décision de la Commission fédérale américaine des communications d'ouvrir 1200 MHz du spectre de 6 GHz à l'utilisation du Wi-Fi, le Royaume-Uni, l'Europe, le Chili, la Corée du Sud et les Émirats arabes unis ont également pris la décision d'offrir 6 GHz pour le Wi-Fi. Des pays comme le Brésil, le Canada, le Mexique, le Pérou, Taïwan, le Japon, l'Arabie Saoudite, le Myanmar et la Jordanie s’oriente également vers une exploitation de la bande de 6 GHz. Le consortium Wi-Fi Alliance a tenu sa promesse de rendre disponible la certification des produits Wi-Fi 6E dès que le spectre sera disponible. Suite à cette annonce, de nombreux fournisseurs de produits d’ores et déjà annoncés des appareils compatibles Wi-Fi 6E qui utilisent les canaux super larges de 160 MHz et la bande passante non encombrée de 6 GHz pour fournir un Wi-Fi multi-gigabit à faible latence.

« Le Wi-Fi 6E connaîtra une adoption rapide en 2021, avec plus de 338 millions d'appareils entrant sur le marché, et près de 20 % de tous les envois d'appareils Wi-Fi 6 prenant en charge 6 GHz d'ici 2022 », a déclaré Phil Solis, directeur de la recherche chez IDC. « Cette année, nous nous attendons à voir de nouveaux chipsets Wi-Fi 6E de plusieurs sociétés, et une variété de nouveaux smartphones, PC et ordinateurs portables Wi-Fi 6E au cours du premier trimestre 2021, également des téléviseurs et de produits de réalité virtuelle en milieu d'année 2021 ».

« L'interopérabilité mondiale des dispositifs Wi-Fi 6E favorise l'adoption rapide et l'innovation dans la bande 6 GHz », a déclaré Edgar Figueroa, président et directeur général de la Wi-Fi Alliance. « Les utilisateurs feront bientôt l'expérience d'un Wi-Fi sans précédent qui améliore considérablement les applications et fournit de nouveaux cas d'utilisation qui changeront leur expérience de connexion ».


Quelques industries ont déjà annoncé leurs soutiens pour le WIFI 6E. C’est dans cet ordre d’idée que Gayle Levin, responsable marketing produit pour Aruba, une société de Hewlett Packard Enterprise déclare : « au cours des deux dernières décennies, nous avons été à la pointe de l'innovation et de la promotion du Wi-Fi pour répondre aux besoins essentiels de l'entreprise. À ce titre, nous nous sommes engagés à fournir un portefeuille complet de points d'accès Wi-Fi 6E performants qui tirent parti de la plus grande capacité du système, de la réduction des interférences et de l'augmentation des débits de données qu'offre le spectre des 6 GHz. Alors que nous continuons à investir dans le Wi-Fi 6E pour prendre en charge les déploiements externes, l'hôtellerie et les déploiements à distance, les clients pourront profiter des nouveaux cas d'utilisation de 6 GHz de nouvelle génération tout en garantissant des performances pour les services à haut débit, sensibles à la latence ».

« Nous attendons ce moment depuis plus de dix ans ! L'ouverture d'une nouvelle bande, 6 GHz, va changer la donne pour les utilisateurs, les entreprises, une grande partie des secteurs industriels. Des vitesses plus rapides, une latence plus faible, une capacité plus élevée ne sont que quelques-uns des avantages de l'utilisation de produits de réseautage certifiés Wi-Fi 6E. Chez Linksys, nous pensons que l'association de la technologie Mesh et du Wi-Fi 6E permettra vraiment de libérer toute la puissance du Wi-Fi 6E pour une connectivité rapide et transparente dans tous les coins de la maison et des entreprises. Notre premier produit Wi-Fi 6E, le Linksys AXE8400, qui sera lancé au printemps 2021, a déjà été reconnu par les prix de l'innovation du CES pour sa capacité à gérer l'encombrement du trafic. D'ici 2024, un foyer moyen devrait disposer de 44 appareils connectés et le Wi-Fi 6E futur pourra supporter cette capacité ». - Dave Stritzinger, directeur général, Linksys.

Technologie WiFi et problèmes de santé

Dans une brochure publiée par l'association Bürgerwelle Suisse, l’organisation non-gouvernementale indique que les rayonnements des réseaux WiFi augmentent en parallèle avec certains troubles de la santé tels : l'insomnie, des tremblements, des étourdissements, des maux de tête, de la fatigue, des problèmes de concentration, une vision perturbée, des problèmes cardiaques. Les enfants aussi sont touchés : au Canada par exemple, il existe un mouvement des « Parents contre le WiFi dans les écoles ».

Selon les normes WiFi (802.11a/b/g/n) un routeur domestique WiFi rayonne dans les bâtiments entre 100 et 200 MW, soit presque la puissance d'une station de base de téléphone DECT. En outre, selon l'expérience de personnes concernées, le rayonnement du WiFi serait perçu comme le type le plus agressif des radiations électromagnétiques connues à ce jour. Certaines personnes souffrent de troubles causés par des installations sans fil distancées d'un ou deux étages. Dans les maisons avec des plafonds en bois, le rayonnement WiFi pourrait traverser trois étages ou plus.


Une étude canadienne montre une influence directe des rayonnements des téléphones sans fil DECT et les points d'accès WIFI sur la fonction cardiaque, par exemple, les arythmies cardiaques telles que des extrasystoles et la tachycardie (Havas et al., 2010). Une autre étude argentine témoigne de dommages causés au sperme humain. Sous des conditions réelles d'utilisation d'un portable WiFi, on a observé une réduction de la mobilité du sperme, et des dommages du matériel génétique. Par ignorance quant aux risques de santé, la plupart des appareils WiFi restent allumés 24 heures sur 24 même s'ils ne sont pas utilisés. Certains fournisseurs de services n'offrent l'accès à Internet que par des routeurs domestiques WiFi , même si le client ne nécessite pas de technologie sans fil.

En France aussi, l'orientation vers le Wi-Fi 6 GHz est en étude. Le 2 juin dernier, l’agence nationale des fréquences rappelait que cette bande accueille partout en Europe des liaisons montantes vers des satellites de communication ou des liaisons hertziennes point à point. Elle affirme que « d’autres études, couvertes par un mandat de la Commission européenne à la CEPT, ont été initiées depuis deux ans en Europe pour ouvrir la bande 5 925 – 6 425 MHz au WiFi. Cela permettrait presque de doubler le spectre actuellement disponible en WiFi : 500 MHz contigus, 6 canaux de 80 MHz et 3 canaux de 160 MHz permettraient de mieux tirer parti de la nouvelle technologie WiFi 6E. Aujourd’hui, cette bande accueille partout en Europe des liaisons montantes vers des satellites de communication ou des liaisons hertziennes point à point. L’objectif des études est de déterminer les conditions techniques assurant leur protection ».

Source : Wi-Fi Alliance

Et vous ?

Quelle appréciation faites-vous de cette course effrénée vers les technologies plus puissantes ?
Au regard des risques encourus par l’utilisation du wifi, êtes-vous prêts à renoncer à cette technologie ?

Voir aussi :

CES 2020 : Les routeurs Wi-Fi 6 d'entrée de gamme sont présentés par des constructeurs comme TP-Link avec son Deco X9 et Netgear avec son Nighthawk Mesh

Un accès Wi-Fi à 6 GHz pourrait augmenter les vitesses de connexions et générer 183 milliards de dollars d'ici 2025, selon une étude

Wi-Fi 6E : aux États-Unis, la FCC valide la mise à disposition de 1200 MHz de spectre dans la bande des 6 GHz, pour une utilisation sans licence

La Wi-Fi Alliance annonce Wi-Fi 6 qui améliorerait l'état du réseau au fur et à mesure que le nombre de périphériques augmente

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Steinvikel
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 18/01/2021 à 5:53
il y a des erreurs sur l'ensemble des unités de l'article :
les débit sont en réalité des Mbps (Mb/s) = Méga-bit par seconde, et non des mBps (mili-Byte par seconde) --> b = bit, B = byte = octet
c'est bien 100 mW maximal autorisé pour les dispositif domestique grand public

Pour ce qui concerne les problèmes de santé des ondes des télécommunications, les institutions ayant autorité en Europe ont statués :
les ondes ont une interraction qui dépend de toutes les caractéristiques, dont principalement la fréquence et la puissance, la forme du signal, sa fréquence d'exposition, la durée d'exposition, etc.
...et fini sur le fait qu'à leur actuel, nous savont qu'un onde électromagnétique interagit avec toute matière, mais qu'il n'est actuellement pas prouvé (au regard de l'ensemble des études publiées) qu'elles puissent avoir une interraction non négligeable sur la santé.
0  0 
Avatar de forthx
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 13/01/2021 à 11:15
Quelle appréciation faites-vous de cette course effrénée vers les technologies plus puissantes ?
Je dirait plutôt une courses a la performance. En temps normal je laisserai passer, mais comme un parle de puissance de rayonnement par la suite, cela peut porter à confusion.

Cela étant dit, a titre personnel, cela m'importe peu. Je comprend le principe, en général les réseaux wifi sont peux performant pour plusieurs raisons:
- le matériel bon marché est faible et peu sensible(tablette/certaine clef usb) se qui peu réduire la porté.
- les autres réseaux peuvent lourdement interférer.
- la latence est relativement élevé (par rapport a un câble)
- la bande passante est partagée entre les nœuds du réseau.
L’avantage : on se passe de câbles

Bref, il y a place a amélioration.
Ca tombe bien, comme on vie dans une société basé sur la croissance et la consommation !

Cette course me parait inappropriée (et pas uniquement dans le cadre du wifi).
Mais quant je regarde autour de moi, je constate que les consommateurs sont la, prêt a payer !
Du coup logiquement, cette course est normal et adapté a la demande de la plupart des consommateurs.
Elle répond bien au paradigme actuel.

Ca ne changera pas mes habitudes : un bon câble chez moi et un wifi en 2,4GHz pour un maximum de compatibilité.
Du wifi a tout les étages au bureau car nous n'avons plus de câble. C'est l'avenir il parait! (cqfd : le monde veut du wifi)

Au regard des risques encourus par l’utilisation du wifi, êtes-vous prêts à renoncer à cette technologie ?
J'ai été consulter la source, je ne trouve pas de références aux problèmes de santé évoqués ici !
Serait il possible de les avoir ? je suis surpris car je n'ai pas connaissance de tel effet du wifi !
Ces risques consternent les réseaux wifi toute bandes confondu ? Ils sont nouveau ?
Pour ma part, j'ai un wifi pour mes invités, j'utilise un réseau câblé, plus rapide et plus stable, il serait donc simple d'y renoncer.

PS : La puissance maximale autorisée ( plus exactement la puissance isotrope rayonnée équivalente) est de 100 mW en France dans la bande des 2,4 GHz a ma connaissance (donné arcep)
et non 100MW.
0  1