IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Xavier Niel fait le buzz avec une vidéo sur la technologie 5G considérée comme le vecteur de propagation du coronavirus
Par des adeptes des théories du complot

Le , par Patrick Ruiz

127PARTAGES

13  0 
La feuille de route de déploiement de la 5G en France est connue depuis le début de la deuxième moitié de l’année 2018. Fait notable : le plan ne parle de la technologie qu’en termes d’avantages (instantanéité, fiabilité, etc.). Pourtant la technologie est au centre d’une controverse quant à ce qui concerne son déploiement. Celle-ci prend un coup de neuf avec une note d’humour de Xavier Niel : « il a été démontré que la 5G provoque des insomnies ; la 5G rend les chauves impuissants ; la 5G fait pousser un troisième téton, etc. »


Sa sortie fait suite à la publication de théories selon lesquelles la 5G est le vecteur de propagation du coronavirus. En raison de l’existence de ces dernières, certains adeptes se munissent de cages de Faraday à la vente sur Amazon. L’objectif : « bloquer la 5G » comme l’indiquent les descriptions de produits.



Grosso modo, la technologie reste très controversée. Pierre Hurmic – nouveau maire de Bordeaux – estime que les populations n’ont pas à se voir imposer une technologie dangereuse : « Je trouve totalement inadmissible qu'on puisse imposer la 5G sans expliquer, sans discuter, sans voir ce que sont les aspirations des habitants. Vous savez, je suis avocat dans le civil, je me suis battu ces dernières années contre Linky. Je n'aime pas les techniques imposées. La 5G mérite un vrai débat, il faut indiquer à nos concitoyens quels sont les dangers de la 5G. Il y a des dangers liés à la 5G et je pense qu'il faut mettre cette discussion sur la table pour que les Bordelaises et les Bordelais n'apprennent pas du jour au lendemain que leur territoire est couvert par la 5G. »


Pierre Hurmic rejoint ainsi plusieurs maires écolos nouvellement élus sur la question. D’avis de ces derniers, la 5G mérite des études d’impact sérieuses sur la santé et l’environnement. Sur la base de données tirées de déploiements pilotes représentatifs menés en France, l’Agence nationale des fréquences (ANFR) a, en avril dernier, publié les conclusions d’une évaluation de l’exposition de l’exposition du public aux ondes électromagnétiques des réseaux 5G. Il en ressort que pour les fréquences dans la bande 3400-3800 MHz, c’est-à-dire celle qui sera utilisée lorsque la 5G fera ses débuts dans l’Hexagone, les mesures observées sont très inférieures aux seuils qui ont été fixés par la loi. En moyenne, le niveau d’exposition atteint 0,06 volt par mètre (V/m) sur les 43 sites que l’ANFR a examinés. Le pic le plus haut a été mesuré à 0,36 V/m. Grosso modo, le rapport parlait de « résultats rassurants. » Ceux des évaluations de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) sur les effets de la 5G sur la santé sont attendus au premier trimestre 2021.


En France, Priartém et Agir pour l’environnement reprochent au gouvernement de lancer dans la plus grande précipitation, sans en mesurer les conséquences, un projet si important qui fait peser des risques sur la santé, l’environnement et les libertés publiques. Dans un communiqué publié au cours du mois de janvier de l’année qui tire à son terme sur leurs sites web respectifs, Stephen Kerkhove, délégué général d’Agir pour l’Environnement, qui mène cette bataille avec l’association Priartem, s’exprimait :

« Alors que ce projet d’ampleur aurait dû faire l’objet d’un débat public en bonne et due forme, comme nous l’avons rappelé à plusieurs reprises, le gouvernement lance cette nouvelle technologie dans la plus grande précipitation, sans en mesurer les conséquences », lit-on. « On inverse les choses ; on prend la décision et on réfléchit après […]. On ne dispose quasiment d’aucun élément sur les évaluations sanitaires et environnementales. »

Ce sont des avis qui rejoignent celui de Jean-Marc Jancovici qui estime que « le déploiement de la 5G ne fait pas partie des priorités. »


Dans les grandes lignes, l’attribution des fréquences et les déploiements commerciaux étaient prévus en France pour l’année en cours (2020), ce, pour une grande ville à minima. La couverture des axes de transports principaux par la 5G est pour sa part annoncée pour 2025.

Source : YouTube

Et vous ?

Pour ou contre le déploiement de la 5G en France ? Quels sont vos arguments ?
Partagez-vous l’avis selon lequel la technologie 5G peut être dangereuse ?

Voir aussi :

La 3GPP jette les bases de la vraie 5G en finalisant la 5G SA, la version 15 de la norme, pas de véritables appareils compatibles 5G avant 2020 ?
Des PC dotés d'une connexion sans fil 5G pourraient faire leur apparition en 2019, grâce au partenariat d'Intel avec Dell, HP, Lenovo et Microsoft
Neutralité du net : l'Arcep identifie les terminaux mobiles comme étant l'un des maillons faibles d'un internet ouvert et propose des solutions
États-Unis : vers une nationalisation du réseau 5G à venir ? La manœuvre est envisagée pour contrer l'espionnage chinois
L'Arcep fait un état des lieux du déploiement de l'IPv6 en France et note des disparités entre les opérateurs

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Mrsky
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 16/12/2020 à 10:01
Petite précision sur ce que dit Jancovici sur la 5G, il est pas anti 5G il dit que son déploiement devrait être réservé aux endroits où il y en a besoin mais que une couverture partout est inutile. L'exemple des chirurgies à distance est souvent utilisées et il dit que c'est très bien et donc équipons les hôpitaux avec, la fibre fera le reste.
5  0 
Avatar de Jeff_67
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 16/12/2020 à 11:37
Avec le recul, on aurait dû donner un nom imbittable à la 5G du genre GSM F-OFDM SCMA. C'est bien beau le marketing, mais mieux ne vaut pas vulgariser la technique des fois pour éviter que les ignares ne s'y intéressent de trop près.
5  2 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 16/12/2020 à 11:36
En effet les arguments de Moscovici n'ont rien a voir avec la plupart des anti-5G qui y voient une menace pour la santé voire un complot.

Il dit juste que le déploiement de cette technologie est couteux d'un point de vue du bilan carbone, car il demande un renouvellement des antennes et des téléphone ce qui est producteur de CO2 pour transférer toujours plus de données qui auront donc elles aussi nécessité plus CO2 pour être produites. Il propose que les investissements soient plutôt dirigé sur des grands projets qui permettent de diminuer notre empreinte carbone.
2  0 
Avatar de defZero
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 16/12/2020 à 21:28
... L'exemple des chirurgies à distance est souvent utilisées et il dit que c'est très bien et donc équipons les hôpitaux avec, la fibre fera le reste.
@Mrsky
Juste pour être raccord, mais si opération à distance il devait y avoir sur ma personne, je préfèrerais avoir recoure à de la commutation de circuit et pas du multiplexage de paquets, après tout, le débit pour envoyer des position X/Y/Z à un robot, ne me semble pas très important, alors que la latence elle me parait plus pertinente (et ne peut être garantie que par de la commutation de circuit dédier).

Personnellement, à chaque fois que l'on veut nous vendre de la "5G", je n'entend strictement aucun arguments en ça faveur, des opinions tout au plus, mais rien de jamais très concret.
A quoi va servir la "5G" que nous aurons en France ?
Parce que la technologie pour la technologie, sans réels besoins derrière, c'est du délire de multinational / financier / marketeux / ...etc, pour moi.
2  0 
Avatar de Gouyon
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 23/12/2020 à 19:24
2 choses
1/La vidéo de Niels est excellente (j'ai surtout beaucoup aimé l'effet Webber et les tongs)
2/Pour ce qui est du déploiement, a mon avis les opérateurs mettrons des antennes là où ils auront des clients. Et il y aura encore pas mal de zones blanche ou on pourra se promener sans tongs de protection
1  0 
Avatar de squeek33640
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 25/12/2020 à 15:26
Je pense que le vrai problème de la 5G reste l'empilement des technologies. Nous conservons un réseau 2G 3G 4G et maintenant 5G. Chaque réseau est consommateur d'énergie, il serait bon de réfléchir à stopper cet empilement....
1  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 16/12/2020 à 9:48
Free refait le coup de 2012 aux autres opérateurs. Il ont tous profité de la 5G pour faire des forfaits hors de prix et là bim free l'inclus dans son abonnement actuel.

Par contre y'a t'il un opérateur qui déploit de la "vraie" 5G sur ondes millimétriques avec des debits de l'ordre du Gb et pas une simple 4g+ à la quelle on change le logo ?
0  0 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 17/12/2020 à 7:28
A quoi va servir la "5G" que nous aurons en France ?
- marketingement à vendre.
- améliorer le débit des zones blanches, à savoir que des fois le 4G c'est mieux que l'ADSL.
- exploser l'internet des objets connectés (enfin c'est ce qu'on dit)

Quant aux opérations à distances, quid en cas d'intempéries ? je pense que celles-ci perturberont les communications.

Quant à mettre de nouvelles antennes, faudra t'il aussi le faire lors de l'arrivée de la 6G ?
0  0 
Avatar de jo1244
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 24/12/2020 à 7:42
@defZero
Je crois que le débat "commutation de circuits" vs "multiplexage / commutation par paquets" date des années 70 à 90 et qu'il est définitivement clos.
Dans les années 70 j'ai travaillé sur ce qui devait être le dernier autocom à commutation de circuits (commandé par ordinateur quand même).
Je me souviens de la position de nos brillants ingénieurs des Telecom qui nous disait que la téléphonie sur IP ne pourrait jamais fonctionner.
L'histoire et la technologie ont démontré le contraire.
0  0 
Avatar de JPIERRE de Toulon
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 24/12/2020 à 14:58
Les futures fréquences sont proches de celles de la bande "C" (3.7 GHz -4.2 GHZ) émises par les satellites géostationnaires depuis des dizaines d'années (Eutelsat, Intelsat,...etc), certes à un niveau plus faible et personne ne conteste. Sans compter que l'émetteur le plus nocif est le soleil....beaucoup qui protestent contre la modernité en profitent aussi.
0  0