Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des chercheurs australiens auraient atteint le record mondial de vitesse d'Internet de 44,2 térabits par seconde,
Permettant de télécharger 1 000 films en haute définition en une seule seconde

Le , par Stan Adkens

117PARTAGES

16  0 
Les chercheurs australiens affirment avoir enregistré la vitesse d’Internet la plus rapide jamais atteinte, qui pourrait permettre à un utilisateur de télécharger plus de 1000 films HD (haute définition) en une seule seconde. Une équipe de chercheurs des universités australiennes de Swinburne, Monash et RMIT a enregistré des vitesses de 44,2 térabits par seconde (Tbps), soit un million de fois plus que le haut débit offert actuellement par le réseau national à large bande (NBN) appartenant au gouvernement australien, a rapporté le quotidien britannique The Independent.

Ce record a été enregistré alors que l’Internet a été mis à rude épreuve pendant que les gens devaient rester à la maison pour respecter les mesures de confinement et de quarantaine dues à l'épidémie du covid-19. Par exemple, BroadbandNow, un site Web d'analyse de la bande passante d'Internet, a analysé 200 villes principales du 15 au 21 mars dernier et a trouvé que 88 des 200 villes américaines les plus peuplées analysées ont connu une certaine forme de dégradation du Net au cours de la semaine d’analyse, par rapport aux 10 semaines précédentes. Selon le site Web, cette dégradation était due au fait que de plus en plus de personnes travaillaient en ligne depuis leur domicile ou suivaient des films et des émissions de télévision pour se divertir.


En Australie, la vitesse moyenne de téléchargement est de 43,4 mbps, soit un million de fois moins que les vitesses obtenues lors du test des chercheurs. Selon le quotidien, les chercheurs australiens affirment qu'ils ont atteint la vitesse record en utilisant une seule puce optique de la taille d'un ongle. Le dispositif appelé “micro-comb” contiendrait des centaines de lasers infrarouges pour transférer des données à travers l'infrastructure de communication existante à Melbourne. Selon le quotidien, les résultats des travaux des chercheurs ont été publiés vendredi dans la revue Nature Communications.

Les chercheurs ont installé et testé ce dispositif en dehors du laboratoire en utilisant une infrastructure existante similaire à celle utilisée par le NBN australien. Il a permis de transmettre la plus grande quantité de données jamais transmises par une seule des puces optiques, qui sont utilisées dans les systèmes à large bande par fibre optique dans le monde entier de nos jours.

Selon les chercheurs, le micro-comb a fonctionné comme une sorte de "séparateur" pour diviser les fibres Internet en des multiples canaux uniques. Les chercheurs des trois universités ont découvert que chacun des nouveaux canaux divisés avait la même capacité que le canal original, multipliant ainsi de manière drastique la quantité de données qu'une seule fibre peut envoyer et recevoir.

« Il y a actuellement une course mondiale pour amener cette technologie à un stade commercial, car le micro-comb qui se trouve au cœur de cette technologie est utile dans un très large éventail de technologies existantes », a déclaré Dr Bill Corcoran de l'Université Monash à The Independent. « Je suppose que nous pourrions voir des appareils comme le nôtre mis à la disposition des laboratoires de recherche dans deux ou trois ans, et une première utilisation commerciale dans environ cinq ans », a-t-il ajouté.

Le dispositif pourrait atténuer les problèmes de dégradation de la vitesse d’Internet connu lors du covid-19

Selon un rapport publié par le fournisseur américain de services de cloud computing Fastly, le trafic Internet a explosé et la vitesse de téléchargement a baissé dans l'ensemble des pays touchés. Fastly avait trouvé que les changements les plus notables avaient été enregistrés en Italie et au Royaume-Uni. Pour le premier, qui était le pays le plus touché à l’époque par la maladie, le trafic avait quasiment augmenté de 109,3 % et la vitesse de téléchargement avait connu une baisse de 35,4 % sur une période d’environ un mois, du 20 février au 31 mars. Au Royaume-Uni, la vitesse de téléchargement avait baissé de 30,3 % et le trafic avait augmenté de 78,6 % entre le 27 février et le 31 mars.

En Europe, les activités qui monopolisaient le plus la bande passante étaient liées aux services de streaming vidéo. Les fournisseurs de streaming ont été invités à dégrader leurs services en mars afin de faire face à l'augmentation du trafic. Netflix et YouTube ont été parmi ceux qui ont accepté de réduire la qualité de l'image pour les utilisateurs.

Selon les chercheurs, la mise en place du dispositif micro-comb permettrait d'atténuer ce problème. Selon Dr Corcoran, actuellement « Au Royaume-Uni, les demandes de données de jour ont plus que doublé, et des efforts particuliers ont été faits pour s'assurer que les connexions sont fiables ».

« Cette utilisation supplémentaire nous donne un aperçu des problèmes de capacité que les réseaux connaîtront dans quelques années seulement, en particulier lorsque nous commencerons à mettre en ligne, plus largement, des technologies gourmandes en données, comme la 5G, les voitures autonomes et "l'Internet des objets" », a-t-il déclaré.

« Nous allons donc avoir besoin de nouvelles technologies compactes comme notre appareil de la taille d'un ongle pour étendre la capacité de transport de données de nos réseaux dignement - pour réduire l'espace et la consommation d'énergie, ainsi que les coûts, tout en augmentant les débits de données globaux. Notre démonstration montre également que le dispositif que nous avons produit est compatible avec l'infrastructure de fibre optique déjà en place ».

Selon les chercheurs, leur dispositif est compatible avec l'infrastructure NBN actuelle de l'Australie et l'équipe espère que les connexions seront moins coûteuses et plus efficaces sur le plan énergétique à l'avenir. Ils pensent que la vitesse de transmission des données pourrait aider les secteurs de la médecine, de l'éducation, de la finance, du commerce électronique, ainsi que les voitures à conduite autonome et d'autres modes de transport futurs.

Certains commentateurs se présentant comme étant en Australie ont ironisé les résultats des chercheurs. « Quelle ironie ! Si vous vivez en Australie, vous saurez ce que je veux dire », a écrit l’un d’entre eux.

En répondant à ce commentateur, Dr Corcoran a écrit dans un commentaire : « Notre espoir est que cela permette aux réseaux entre les échanges et les centres de données d'améliorer leurs liaisons, sans avoir besoin de nouvelles fibres. Ce que nous avons fait, c'est transmettre ces données sur des fibres déjà installées (bien plus anciennes que le NBN, et dans un état plus critique), ce qui, nous l'espérons, montre que les fibres en place dans le backbone peuvent gérer des connexions d'utilisateurs plus rapides ».

Source : The Independent

Et vous ?

Que pensez-vous de ces résultats ? Pertinents ou exagérés ?
Que pensez-vous du dispositif “micro-comb” mis en place par les chercheurs ?
Les chercheurs ont enregistré des vitesses de 44,2 térabits par seconde, permettant de télécharger 1000 films en HD en une seule seconde. Qu’en pensez-vous ?

Lire aussi

La vitesse à laquelle le monde se connecte a fortement diminué depuis 2015, des milliards de personnes étant privées d'Internet, selon un rapport
La vitesse de la connexion internet a baissé en Afrique après la rupture de deux câbles sous-marins, au moins deux semaines avant le retour à la normale
L'utilisation d'Internet augmente de 70 % et le streaming de plus de 12 % à cause du coronavirus, selon un rapport
Coronavirus : le trafic Internet a explosé et la vitesse de téléchargement a baissé dans l'ensemble des pays touchés, selon Fastly

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de SkyZoThreaD
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 25/05/2020 à 20:14
Citation Envoyé par earhater Voir le message
Seulement si les films sont stockés dans la mémoire vive, aucun système de stockage n'atteint ces vitesses en écriture.
En fait, ce genre de techno n'est pas destinée à relier UN serveur à UN client, mais plus à faire des transferts d'un continent à l'autre. Le but est de relier les AS entre eux pour accélérer le web dans son plus bas niveau. La news comparant ces connexions au téléchargement de films cherche à vulgariser, mais ça n'a aucun sens. Les stockages ne suivent pas et les plus gros services internet (netflix, google...) dispatchent déjà leurs serveur pour équilibrer la charge. Leur serveurs n'ont pas des connexion si grosses qu'on peut le croire.
3  0 
Avatar de phil995511
Membre averti https://www.developpez.com
Le 25/05/2020 à 19:30
Citation Envoyé par earhater Voir le message
Seulement si les films sont stockés dans la mémoire vive, aucun système de stockage n'atteint ces vitesses en écriture. Cela fait un moment que la fibre d'entreprise (de datacenter particulièrement) est plus rapide que le stockage
Des systèmes RAID en cascades, par exemple de SSD M.2, ne feraient-ils pas l'affaire ?
2  0 
Avatar de Hashlych
Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 26/05/2020 à 11:51
Pour des infos plus détaillées sur l'expérience et la technologie : https://www.nature.com/articles/s41467-020-16265-x
2  0 
Avatar de earhater
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 25/05/2020 à 17:55
Permettant de télécharger 1000 films en haute définition en une seule seconde
Seulement si les films sont stockés dans la mémoire vive, aucun système de stockage n'atteint ces vitesses en écriture. Cela fait un moment que la fibre d'entreprise (de datacenter particulièrement) est plus rapide que le stockage
0  0