Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

SpaceX teste un satellite noir pour réduire la menace de la "mégaconstellation" pour l'astronomie,
Pendant que les astronomes se penchent sur le problème

Le , par Stan Adkens

121PARTAGES

24  0 
L'entreprise aérospatiale SpaceX a lancé trois lots de satellites Starlink, pour un total d'environ 180 satellites à ce jour. Le dernier lot a été lancé le lundi 6 janvier et les deux lots précédents avaient été lancés en mai et en novembre de l'année dernière. Ils sont plus évidents dans le ciel nocturne immédiatement après le lancement, avant qu'ils n'augmentent leurs orbites à des altitudes plus élevées où ils sont plus éloignés et semblent plus faibles. Toute la menace des mégaconstellations pour l’astronomie n’a pas encore été définitivement évaluée, mais les astronomes se sont plaints des traînées de lumière sur leurs images depuis le premier lancement de ces satellites. Toutefois, l'entreprise a décidé de trouver une solution au problème en envoyant sur le dernier lancement un satellite assombri expérimentalement.

Le satellite appelé DarkSat, lancé avec un "traitement expérimental d'obscurcissement", vise à réduire la luminosité de la mégaconstellation de satellites, dont les scientifiques craignent qu'elles n'interfèrent avec les observations astronomiques. Par ailleurs, d’autres entreprises s’apprêtent à lancer leur propre constellation de satellites, dont Télésat et LeoSat Enterprises du Canada, Amazon et OneWeb de Jeff Bezos. Par conséquent, d'ici quelques années, des dizaines de milliers de nouveaux satellites pourraient s'envoler au-dessus de nos têtes, et les traînées de lumière causées par leur réflexion pourraient dégrader les images astronomiques.


Le mercredi d’après le lancement de la troisième flotte de satellites, des milliers d'astronomes se sont rassemblés à Honolulu à Hawaï pour une réunion annuelle de l'American Astronomical Society (AAS), a rapporté Alexandra Witze dans le journal scientifique Nature. Lors de la réunion, ces scientifiques ont discuté de l’impact potentiel des satellites sur divers télescopes, et de ce qui pourrait être fait à leur sujet. « L'année 2020 est l'occasion de déterminer ce qui permet de réduire cet impact », a déclaré Jeffrey Hall, directeur de l'observatoire Lowell à Flagstaff (Arizona) et président du comité de la société sur la pollution lumineuse. Les astronomes ont, par ailleurs, exprimé leurs inquiétudes sur la façon dont la pollution lumineuse pourrait entraver leur capacité à faire de la recherche, depuis des mois.

Mais l’entreprise d’Elon Musk dit être déterminée à résoudre ce problème. Patricia Cooper, vice-présidente de SpaceX chargée des affaires gouvernementales relatives aux satellites, a déclaré lors d'une séance de la réunion sur l'astronomie que « SpaceX est absolument déterminé à trouver une solution pour que notre projet Starlink n'entrave pas la valeur des recherches que vous entreprenez tous ». Notons que jusqu'à présent, l'une des mesures prises par SpaceX a été d'essayer d'assombrir l'un des satellites. « Sur ce vol, SpaceX teste également un traitement expérimental d'assombrissement sur un des satellites afin de réduire davantage l'albédo du corps des satellites », a déclaré SpaceX lors d’un communiqué de presse.

Plusieurs facteurs contribuent à la luminosité des satellites, dont la constellation s'agrandit

De nombreux astronomes ont paniqué en mai, peu après le lancement par SpaceX du premier lot de 60 satellites Starlinks et les télescopes ont commencé à photographier leurs traînées de lumineuses. Leur luminosité a été une surprise, a dit Patrick Seitzer, un astronome de l'Université de Ann Arbor au Michigan. « Les nouvelles mégaconstellations qui seront mises en service pourraient être plus lumineuses que 99 % de tout ce qui se trouve en orbite terrestre, et c'est de là que vient l'inquiétude », a-t-il dit.

Lors de la réunion du 8 janvier, les astronomes, qui se sont entretenus avec des représentants de SpaceX, ont dit que plusieurs facteurs contribuent à l’étonnante luminosité des satellites. Selon SpaceX, la position des panneaux solaires pourrait y être pour quelque chose. En effet, la position temporaire des panneaux des satellites avant la montée en orbite pourrait les faire réfléchir davantage la lumière du soleil. La vitesse à laquelle un satellite se déplace à travers le champ de vision d'un télescope est également importante – plus il se déplace lentement, plus la luminosité s'accumule par pixel d'image, a rapporté Witze.

Selon le rapport, les calculs suggèrent que les traînées Starlink interféreront avec l'astronomie de façon plus significative durant les heures entourant le crépuscule et l'aube. C'est un problème particulier pour les observations qui doivent être faites au crépuscule, comme la recherche de certains astéroïdes proches de la Terre. Et pendant les courtes nuits d'été, les traces des satellites pourraient être visibles toute la nuit.


Selon les astronomes du Comité de l'AAS sur la pollution lumineuse, les interférences radio et les débris spatiaux, il y avait environ 200 objets en orbite autour de la Terre qui pouvaient être vus à l'œil nu avant le lancement du projet Starlink. Les satellites Starlink lancés jusqu'à présent ont à peu près doublé ce nombre, et SpaceX prévoit que 1 584 de ces satellites seront en orbite d'ici la fin de 2020. La constellation de satellites fournira l'Internet à large bande à un plus grand nombre de personnes dans le monde entier, a dit la société.

Selon Patrick Seitzer, ce nombre de satellites serait gérable. Mais « ce n'est qu'un début », a-t-il déclaré lors de la conférence de presse. SpaceX prévoit de lancer 10 ou 20 fois plus de satellites Starlink à terme, a-t-il dit. Selon le comité, ces satellites sont particulièrement préoccupants pour les observatoires qui effectuent de grandes études du ciel, comme le futur observatoire Vera C. Rubin (anciennement appelé Large Synoptic Survey Telescope). Il captera beaucoup de ces satellites perturbateurs dans ses images, lorsqu'il commencera à fonctionner en 2022.

L'assombrissement des satellites ne résoudra pas à lui seul le problème, d’après l’un des astronomes

Lors d'une conférence de presse tenue mercredi pendant la réunion sur astronomie, les astronomes du comité ont partagé ce qu'ils ont appris sur les plans de SpaceX et sur son nouveau satellite assombri grâce à une série de conversations au cours des derniers mois. Selon Jeffrey Hall, l'assombrissement des satellites ne résoudra pas à lui seul le problème, cependant. Le simple fait de peindre le corps des satellites d'une couleur plus foncée ferait que les satellites absorbent plus de chaleur pour la diffuser sous forme de lumière infrarouge.

Selon l’astronome, si la lumière infrarouge n'est pas visible pour les humains, c'est l'une des nombreuses sortes de lumière que les astronomes utilisent pour étudier le ciel. Le simple fait d'assombrir les satellites pourrait réduire la pollution lumineuse dans la lumière visible tout en augmentant la pollution dans l'infrarouge, a expliqué Hall.

Selon le rapport publié dans Nature, l’équipe de Tony Tyson, physicien à l'Université de Californie, à Davis, et scientifique en chef de l'Observatoire Vera C. Rubin, serait en train de travailler à la mise au point d'éventuels correctifs logiciels pour les traînées de satellite prévues, comme des moyens d'effacer électroniquement les traces et autres défauts qu'elles induisent dans les images astronomiques. Mais « il nous reste encore toute la complexité de la suppression de tous ces éléments et de toutes ces erreurs systématiques », a dit Tyson.

Selon Tyson, si les opérateurs de télescope savent précisément où chaque satellite apparaîtra et à quelle heure, ils peuvent faire pivoter le télescope pour pointer vers une autre partie du ciel où il n'y a pas de satellite. C'est possible s'il y a 1 000 satellites, mais pas s'il y en a des dizaines de milliers, car le télescope perd tellement de temps à manœuvrer que « c'est sans espoir », a-t-il ajouté.

L'obscurcissement est donc une première tentative de résoudre le problème. Avec DarkSat, les ingénieurs de SpaceX ont peint sur le satellite des surfaces qui diffusent ou réfléchissent la lumière de façon diffuse, a dit Cooper. Cela pourrait les rendre suffisamment faibles pour être invisibles à quiconque regarde un ciel nocturne typique, mais presque certainement encore visibles pour la plupart des télescopes de recherche astronomique, a rapporté Witze.

Toutefois, jusqu'à ce que le satellite noirci atteigne son altitude finale à la fin de février, les astronomes ne pourront pas effectuer de tests pour voir l'efficacité de ce "traitement expérimental d'obscurcissement " de SpaceX.

Source : Nature

Et vous ?

Pensez-vous que le "traitement expérimental d'obscurcissement " appliqué à l’un des satellites Starlink résoudra le problème de pollution lumineuse ?
Pensez-vous que les correctifs logiciels que l’équipe de Tony Tyson est en train de mettre en place pourront être efficaces contre les menaces des mégacontellations prévues ?

Lire aussi

SpaceX travaille sur la correction des satellites Starlink pour qu'ils ne perturbent pas l'astronomie, En appliquant un revêtement spécial sur le fond des engins
SpaceX lance 60 autres satellites dans le cadre de son projet Starlink, portant la flotte de satellites à 180, et devient le plus grand opérateur de satellites au monde
La flottille de 60 satellites de SpaceX est visible dans le ciel nocturne, et cela inquiète les astronomes
SpaceX d'Elon Musk demande l'autorisation pour le lancement de 30 000 satellites Starlink supplémentaires, mais ses motivations ne seraient pas assez claires

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de eldran64
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 06/02/2020 à 8:44
C'est le pot de terre contre le pot de fleur.
Je ne suis pas partisan de l'internet via les satellites.

Si on oublie le coût monstrueux d'autant de lancement, c'est surtout la pollution environnementale générée pour le lancement de tout ces satellites qui me préoccupe le plus.
Pour la partie pollution lumineuse, elle aura probablement des impacts sur les animaux diurnes (il faudrait faire des études là dessus).

Bref l'environnement d'un côté et le fric de l'autre pour moi la messe est dite.
12  2 
Avatar de Leruas
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 17/01/2020 à 12:30
C'est indiqué dans l'article justement
8  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 07/02/2020 à 10:11
Citation Envoyé par eldran64 Voir le message
[…] il serait de bon ton que des scientifiques spécialisés en faune et en flore prennent le temps de se pencher sur la question histoire de trancher efficacement.
Et comment ? En allant trouver les bestioles au fond des campagnes à trois heures du matin pour leur demander leur avis ?

Citation Envoyé par eldran64 Voir le message
Pour ce qui est de l'observation du ciel par les hommes au sol pour étudier le cosmos (je ne parle pas de tata micheline qui admire les étoiles mais des observatoires),
Mais peut-être que tata micheline aimerait avoir au-dessus de ses yeux un ciel comme elle l'a toujours connu… En tout cas, c'est mon souhait : quelle merveille ce ciel d'un noir pur constellé de points brillants, par les froides nuits d'hiver sans lune, quel bonheur pour les yeux.
Et ils vont nous pourrir aussi ça !
Bientôt le ciel va ressembler à une fête foraine, du grand nawak,

Citation Envoyé par eldran64 Voir le message
En fait, je n'ai pas trop envie qu'on limite l'avancée de la science (en gênant les observations) pour que tata micheline puisse regarder des chatons en 4K au fin fond du Vercors.
On est d'accord.
6  0 
Avatar de Jipété
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 07/02/2020 à 10:53
Citation Envoyé par MarieKisSlaJoue Voir le message
Bah qu'on nous rende alors la Voie lactée. Le ciel nocturne est déjà pollué par les activités au sol. Pourquoi les michel et micheline ne se manifestent que maintenant ?
Ils se manifestaient, avant, mais on ne les entendait pas.

Et puis là, maintenant, ça prend une autre dimension : avant, il "aurait suffi" de ralentir les activités au sol, on peut y aller à pied, alors qu'envoyer des machins "là-haut" ça a une dimension d'inaccessible et d'éternel (parce que, oui, si un engin tombe en panne, on peut compter sur eux pour en envoyer 10 à la place…), sans aucun pouvoir là-dessus donc.
7  1 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 21/01/2020 à 10:55
Oui une éruption solaire peut abimer les satellites, et même si c'est improbable pour la terre dans un avenir proche, souffler l’atmosphère d'une planète jusqu'à la rendre inhabitable.

Maintenant dans la réalité actuelle, on a depuis des dizaines d'années des satellites géostationnaires, qui malgré quelques nuisances, survivent plutôt bien dans l'ensemble. Starlink a beaucoup moins de risque d'être touché puisse que ces satelittes sont en orbite basse et donc mieux protégés par le champs magnétique terrestre.

Les vents solaire sont assez étudiés, il n'y a pas de grosse craintes dans l'avenir proche. Le jour où on aura des vent solaires assez forts pour griller l'intégralité d'une constellation en orbite basse, on risque d'avoir des soucis bien plus graves que l'internet haut débit ou la luminosité du ciel.
5  0 
Avatar de spyserver
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 06/02/2020 à 9:09
Starlink est une catastrophe et c'est que le début ... c'est l'inverse de ce qu'il faut faire ..! Il trompe déjà les observatoires ... arrêter de foutre ces objets dans le ciel juste pour pouvoir aller sur Facebook dans le désert australien !!!
8  3 
Avatar de Uther
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 08/02/2020 à 14:00
Citation Envoyé par eldran64 Voir le message
C'est le pot de terre contre le pot de fleur.
Je ne suis pas partisan de l'internet via les satellites.

Si on oublie le coût monstrueux d'autant de lancement, c'est surtout la pollution environnementale générée pour le lancement de tout ces satellites qui me préoccupe le plus.
Il faut voir les coûts totaux : l’installation de câbles, qu'ils soient sous-marins ou souterrains à aussi un coût environnemental très important. Ca serait intéressant d'avoir une étude complète comparant les deux solutions sur leur cycle de vie complet.

Citation Envoyé par Citrax Voir le message
Malheureusement il faut déjà être hyper réaliste, il n'y a absolument aucune règle ni aucune loi qui régit l'espace et l'univers.
corrigez-moi si je me trompe ?
Il y a pas de cour de justice spatiale formelle, mais si il y a bien des traités internationaux : https://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_de_l%27espace
De plus il y a pas mal de règlements et de de bonne pratiques (notamment sur les choix d'orbite) établie et forcée par les états pour éviter de faire absolument n'importe quoi. Même si il y a eu quand même pas mal de conneries déjà faites comme l'explosion de satellites pour faire des démonstrations de force.
4  0 
Avatar de JackIsJack
Membre averti https://www.developpez.com
Le 19/01/2020 à 9:20
Qui a validé que l'on pouvait enlaidir le ciel étoilé naturel de mon enfance ? Sniff.
4  1 
Avatar de SoyouzH2
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 06/02/2020 à 14:24
Et ils ont bien raison, les mecs privatisent tout même le ciel. Faut peut être arrêter a un moment.
5  2 
Avatar de L33tige
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 07/02/2020 à 16:04
[QUOTE=MarieKisSlaJoue;11364198]
Citation Envoyé par L33tige  Voir le message
On ne les voient pas parce qu’ils sont loin et qu'on est limités par notre focale, mais je t'assure que l'ISS reste très longtemps visible, c'est simple, un ami l'à photographiée de son jardin avec son télescope, avec un avion il serait passé beaucoup trop vite pour laisser une trace. Voici la photo en question :

Desole mais je ne comprend pas ce que tu veux dire. Tu as dis qu'un avion restait bcp moins longtemps dans le ciel comparer a un satellite.

Mais moi quand je regarde le ciel en journee et que je vois des avions, j'ai le temps de dire a quelqu'un "et tu as vu cette avion" Le soir avec un satellite qui passe c'est bcp plus dur car le satellite pas bcp plus vite dans le ciel.

Ou alors tu me dit que pour un appareil phot/telescope lui continue a voir le satellite bien apres nous ? J'ai quand meme tu mal a le concevoir qu'il serai visible plus longtemps, sachant qu'avec un telescope jsutement on pointe une zone du ciel bcp plus restrainte que ce qu'on voit avec nos yeux.

Alors absolument aucun des deux, juste que même si un satellite se déplace à des milliers de kilomètres par secondes il sera visible bien plus longtemps car il est loin donc la distance qu'il à à parcourir pour sortir de notre champ de vision est bien plus longue. Il est plus difficile à appercevoir que ça soit avec un oeil ou un appareil photo classique tout simplement à cause : 1- de la polution luminique, 2-des focales utilisées, le zoom si tu préfère.

Et enfin, tout ce qui est extrêmement proche d'une lentille(sans la recouvrir totalement hein) devient invisible car hors du champ de focus, si tu mets une petite saleté sur tes lunettes, elle est totalement(ou presque) invisible, c'est pas le cas d'un satellite puisque avec un télescope on fait la mise au point le plus loin possible donc ce qui est dans l'espace rentre dans la profondeur de champ.
3  0