Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le réseau 4G australien est plus rapide que le réseau 5G,
Tandis qu'aux Etats-Unis, la vitesse maximale de la 5G est environ trois fois plus rapide que la vitesse maximale de la 4G, selon un rapport

Le , par Stan Adkens

19PARTAGES

14  0 
La cinquième génération des réseaux de télécommunication, la 5G, est considérée par certains comme une « technologie clé » qui pourrait permettre des débits de télécommunication mobile de plusieurs gigabits de données par seconde soit jusqu'à mille fois plus rapides que les réseaux mobiles en 2010 et jusqu'à 100 fois plus rapides que la 4G. Ce type de réseau devrait favoriser le cloud computing, l'intégration et l'interopérabilité des objets communicants et des smartgrids (réseaux électriques intelligents) et autres réseaux dits intelligents. C’est d’ailleurs pour ces avantages que, dans de nombreux pays du monde, les gouvernements se dépêchent de mettre en place l’infrastructure nécessaire pour permettre le fonctionnement de la 5G.

Mais ce nouveau réseau, qui promet des connexions ultrarapides qui vont transformer notre façon de vivre, n’a pas encore atteint ce qu’on attend de lui dans certains pays, bien que nous ne soyons encore qu’à une étape précoce de son déploiement. Selon un rapport d'étude du blog d'analyse de marché OpenSignal publié en juillet, l'Australie est le seul pays qui dispose d'un réseau 4G plus rapide que le réseau 5G. L’étude a permis d’examiner les vitesses maximales réelles observées dans huit pays qui ont lancé des services 5G. OpenSignal est parvenu à la conclusion que parmi les huit premiers pays disposant de services 5G, la vitesse 5G de l'Australie était légèrement inférieure à sa vitesse maximale 4G.

Les vitesses maximales les plus élevées ont été enregistrées aux États-Unis où les utilisateurs bénéficient d'une vitesse maximale de 5G de 1815 Mbps. Ce qui est environ trois fois plus rapide que la vitesse maximale dont bénéficient les utilisateurs 4G. La Suisse a suivi en deuxième position avec une vitesse maximale 5G de 1145 Mbps, soit 2,6 fois plus rapides que la vitesse maximale de la 4G. Et la Corée du Sud s'est classée troisième avec une vitesse maximale de 1071 Mbps pour les utilisateurs 5G, c'est-à-dire 1,7 fois plus rapide que la vitesse maximale de la 4G.


Selon OpenSignal, il n'est pas surprenant de voir que la vitesse maximale de la 5G est beaucoup plus élevée aux États-Unis, car les opérateurs peuvent déjà utiliser le spectre mmWave pour la 5G. « Il s'agit d'une capacité extrêmement élevée et d'un spectre extrêmement rapide, mais avec une couverture très limitée par rapport au spectre 5G « bande moyenne » de 3,4 à 3,8 GHz généralement utilisé dans la plupart des autres pays où nous avons analysé et où le spectre mmWave n'est pas encore disponible », a dit le rapport.

Mais selon le rapport d’étude d’OpenSignal, le réseau 5G plus lent de l'Australie ne signifie pas nécessairement que la situation est pire. Le rapport suggère plutôt qu'il s'agit simplement d'un reflet de la vitesse « extrême » de la 5G du pays. On peut lire dans le rapport d’étude que la vitesse maximale dont bénéficient les utilisateurs 4G « en Australie… était si extrêmement rapide - proche de la meilleure performance théorique de la 4G - que la vitesse maximale 5G était en fait légèrement inférieure à la vitesse maximale de la 4G ».

Selon le journal australien en ligne The New Daily, l'expert en télécommunications Paul Budde a approuvé le rapport, ajoutant que le « très bon système 4G » de l'Australie était la raison pour laquelle il n'y a pas encore eu une réelle demande pour la 5G dans le pays. « L'Australie a toujours eu un bon service par rapport aux normes internationales - nous avons été l'un des premiers à vraiment comprendre l'importance des téléphones intelligents », a déclaré M. Budde au New Daily. M. Budde a ajouté que la « 5G viendra, sans aucun doute, mais s'il n'y a pas encore de demande, pourquoi la payer ? »

M. Budde a déclaré au journal que les grands réseaux tels que Telstra et Optus se contentent de cibler délibérément des parties de l'Australie où le réseau NBN (réseau Internet à très haut débit déployé en Australie) est médiocre afin qu'ils puissent se positionner comme un service plus intéressant. Voici ce que M. Budde a déclaré ce propos :

« Ils examinent les domaines où il existe une opportunité, vont sur le marché avec un produit 5G qui peut concurrencer le NBN et fournir un meilleur service ». « Vous ne verrez pas ça en Corée du Sud ou aux États-Unis parce que vous ne serez pas en mesure de concurrencer le service fixe dans ces pays », a-t-il ajouté.


Selon le rapport, les vitesses mesurées dans ces trois pays leaders – États-Unis, Suisse et Corée du Sud – étaient nettement plus rapides que la vitesse maximale sur les marchés européens où la 5G vient tout juste d'être lancée, comme l'Italie ou l'Espagne, ou au Royaume-Uni. Selon le rapport, le premier opérateur à lancer la 5G dans la région ne dispose que de 40 MHz de spectre approprié, ce qui est bien en dessous du point d'écoute idéal de 100 MHz de la technologie 5G. Le lancement tardif de la 5G pourrait s’expliquer par des raisons de sécurité autour du nouveau réseau.

La Commission européenne a préconisé l’élaboration des mesures pour sécuriser la 5G avant son déploiement

En Europe, on veut non seulement procéder au déploiement du réseau 5G, mais l’on veut également assurer une bonne sécurité autour de ce dernier dès son déploiement. En effet, lors d’une rencontre à la fin mars, la Commission européenne a souligné la nécessité d’élaborer d’abord des mesures pour sécuriser la 5G. « … les processus démocratiques tels que les élections s'appuient de plus en plus sur les infrastructures numériques et les réseaux 5G, d'où la nécessité de remédier à toute vulnérabilité dans ce domaine et l'importance des recommandations formulées par la Commission dans la perspective des élections au Parlement européen en mai prochain », avait déclaré la Commission européenne en mars.

Bruxelles aurait suspendu dans la même période le développement de la 5G à cause des effets de radiation jugés trop dangereux pour la population. Le projet pilote qui était censé aboutir à la mise en place effective de la technologie 5G aurait même été interrompu, selon les informations qui ont été rapportées en avril par The Brussels Times. La Belgique cherchait d’abord à s’assurer que cette technologie n’impactera pas plus négativement sur la santé de ces citoyens.

Le ministre de l’Environnement du pays a expliqué que la Belgique applique des normes de radiation très stricte et qu’à l’heure actuelle, la 5G ne les respecte pas du tout. « Je ne peux pas accepter une telle technologie si les normes de radiation, qui doivent protéger les citoyens, ne sont pas respectées. Les Bruxellois ne sont pas des cobayes dont la santé peut être vendue à profit. Nous ne pouvons rien laisser au doute », a déclaré la ministre de l'Environnement, Céline Fremault.

Des préoccupations similaires ont pris d’assaut la toile, certaines chaînes de télévision, et certains milieux scientifiques. Par exemple, sur les réseaux sociaux, les forums et les blogs en ligne, les activistes anti-5G attribuent à la 5G un large éventail de maladies notamment le cancer, la stérilité, l'autisme, l’hypersensibilité et la maladie d'Alzheimer. Vers la fin de l’année 2018, un message viral sur Facebook attribuait à un mât de test 5G la mort mystérieuse de 300 oiseaux aux Pays-Bas, bien que le test ait eu lieu plusieurs mois auparavant.

Il faut noter également qu’une campagne des États-Unis contre un acteur majeur de la 5G, Huawei, pour des raisons de sécurité nationale, a semé le doute dans l’esprit des alliés européens et conduit à des études supplémentaires. Toutefois, la 5G se met en place progressivement dans plusieurs pays.

Selon le rapport d’OpenSignal, lorsque la 5G sera finalement adoptée dans toute l'Australie, la nouvelle technologie devrait permettre de réduire considérablement les délais de communication, ce qui rendra possible l'utilisation beaucoup plus large d'inventions audacieuses telles que les robots chirurgicaux.

De nombreux conseils municipaux ont déjà à l'esprit ce que l'on appelle les « villes intelligentes », avec le conseil municipal de Gold Coast, le conseil municipal de la ville de Darwin et le conseil municipal de Newcastle qui ont l'intention de tirer parti de la connectivité Internet accrue, a rapporté The New Daily. Selon le journal, à Darwin, le conseil a installé plus de 100 nouvelles caméras de vidéosurveillance et prévoit d'introduire un système de haut-parleurs et un capteur de « géo-clôture » qui déclenche une alarme si une personne franchit une frontière virtuelle.

Ces ambitions ne sont pas propres à l’Australie. Plusieurs autres pays attendent d’exploiter au maximum les énormes potentialités de la 5G, du développement de l'imagerie 3D ou l'holographie aux réseaux intelligents. Cependant, plusieurs craignent que certaines applications comme les « villes intelligentes » ne l'emportent sur le droit à la vie privée des citoyens.

Sources : Opensignal

Et vous ?

Que pensez-vous du rapport d’Opensignal  ?
Le réseau 4G est plus rapide que le réseau 5G en Australie. Quel commentaire en faites-vous ?
Y a-t-il de bonnes raisons de croire que le droit à la vie privée sera mis à rude épreuve avec le déploiement en cours de la 5G ?

Lire aussi

La 5G européenne coûterait environ 62 milliards $ supplémentaires si les fournisseurs chinois sont bannis, d'après un groupe de lobbying des télécoms
La Russie aurait lancé une campagne de sabotage de la 5G pour freiner son déploiement à l'étranger, afin de gagner du terrain
Bruxelles aurait arrêté pour le moment le développement de la 5G, à cause des effets de radiation jugés trop dangereux pour la population
La Commission européenne recommande des mesures pour sécuriser la 5G, mais ne compte pas bannir Huawei (pour l'instant)
Oiseaux morts, cancer, perturbation des prévisions météo, la 5G est-elle devenue la cible à la mode pour les nouvelles théories du complot ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de earhater
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 17/09/2019 à 11:26
Tant qu'Apple ne supportera pas la 5G dans les iPhone, cette technologie restera parfaitement inutile. Les opérateurs ont vraiment de l'argent à dépenser dans un réseau qui ne sert à rien, si aucun téléphone de qualité ne peut l'utiliser.
Les Iphones ne sont pas les seuls "téléphones de qualité" sur le marché, et la lacune d'Apple sur la 5G est plus du à ses déboires et le temps nécessaire à la conception / fabrication de puces 5G suite à son rachat de la division modem d'Intel que d'un réel manque de considération de cette technologie. L'ensemble des constructeurs, one plus, samsung, huawei pour ne citer qu'eux ont déjà des modems 5G. Aujourd'hui pour intégrer il faut 2 puces dans le téléphone, une 4G et une dédiée à la 5G mais les SOC qui embarquent nativement la 5G sont déjà sortis, le snapdragon 855 ou encore le kirin 990 pour huawei, qui sera présenté dans quelques jours. En bref, c'est plus un retard qui ne se sentira certes pas en France, la 5G est prévue chez nous pour le printemps, mais beaucoup plus dans d'autres pays.

Enfin je rajouterai qu'investir aujourd'hui investir "dans un réseau qui ne sert à rien" comme tu dis est plus qu'utile, le jour ou ton téléphone technologiquement en retard à 1500 euros de la pomme intégrera la 5G tu seras bien content d'en profiter day 1, construire un réseau ne se fait pas en 15 jours après l'annonce d'un Iphone

EDIT: trollé par Fleur en plastique, bien joué à toi
8  0 
Avatar de sergio_is_back
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 17/09/2019 à 12:21
Citation Envoyé par spyserver Voir le message
Lol l'Australie s'est faite escroquer visiblement ou a implémenter la techno avec les pieds au choix ^^
Ça prouve juste que la 4G a encore des marges de progression... chez nous...
Et qu'un réseau bien structuré en 4G a encore de l'avenir...

Quand au réseau 5G actuel en Australie il en phase d'expérimentation et de test d'après ce que j'ai pu lire, les abonnements ne seront pas disponibles avant début 2020 au mieux... et encore dans quelques grands centres urbains (pas dans le fin fond du bush australien)

La 5G c'est pas la panacée non plus... On le voit avec les différents tests ces derniers mois...
Très haut débit mais portée plus que réduite... (ce qui est normal car plus on monte en fréquence plus on perd en portée)...
2  0 
Avatar de Ecthelion2
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 18/09/2019 à 15:13
Citation Envoyé par 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ Voir le message
Désolé mais tu aurais du écrire « un pays comme le mien » parce que mon pays est le Canada avec des zones blanches à profusion.
Dans les montages à une heure de Montréal , la connexion par cellulaire est difficile voir impossible suivant le versant. Imagine dans le Nunavut !
Oh t'inquiètes, il y a pleins de zones blanches en France aussi, encore plus dans certains coins perdus dans les montagnes. Le "quelques zones inhabitées ici ou là" me fait doucement rigoler, même en tant que français.

Ce n'est pas parce qu'une zone est habitée qu'on y trouve du réseau (sans même aller se perdre dans la montagne d'ailleurs), le raccourci est un peu simple.
1  0 
Avatar de spyserver
Membre averti https://www.developpez.com
Le 17/09/2019 à 11:39
Lol l'Australie s'est faite escroquer visiblement ou a implémenter la techno avec les pieds au choix ^^

Le com sur les iPhones est un peu caricatural, le monde ne tourne plus autour des iPhones faut être réaliste (et j'en possède un ^^) donc les constructeurs qui partent sur Snapdragron / Qualcomm n'ont pas de problème à le proposer
0  0 
Avatar de melka one
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 17/09/2019 à 18:02
plus vite toujours vite encore plus vite.
0  0 
Avatar de 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/09/2019 à 18:14
Mmm, c'est mignon ces données mais l'Australie, c'est très grand et peu peuplé (3 habitants / km²)
Il doit y avoir d'énormes zones sans couverture hors des grandes villes tout comme au Canada (où sans doute plus de la moitié du pays n'a pas de couverture )
Donc dire que la 4G y est mieux que la 5G... C'est comment dire, assez bizarre, très relatif et un gros résumé simpliste.
0  0 
Avatar de Thorna
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 18/09/2019 à 10:29
Citation Envoyé par spyserver Voir le message
Lol l'Australie s'est faite escroquer visiblement ou a implémenter la techno avec les pieds au choix ^^
Euh, si on regarde le graphique, elle a quand même le réseau 4G le plus rapide (de loin), et le 4ème 5G, c'est pas si mal ! Où est l'escroquerie ?
Citation Envoyé par 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ Voir le message
Mmm, c'est mignon ces données mais l'Australie, c'est très grand et peu peuplé (3 habitants / km²)
Il doit y avoir d'énormes zones sans couverture hors des grandes villes tout comme au Canada (où sans doute plus de la moitié du pays n'a pas de couverture )
Donc dire que la 4G y est mieux que la 5G... C'est comment dire, assez bizarre, très relatif et un gros résumé simpliste.
C'est justement dans ces pays grands et peu peuplés que c'est intéressant de déployer le truc rapidement: 99% de la population se trouve dans 1% de la superficie (c'est une image), facile ! Dans un pays comme le nôtre, où il y a quelques zones inhabitées ici et là, c'est tout autre chose, surtout que plus on monte en "G" (2G, 3G, 4G, 5G...), plus les fréquences augmentent et plus la portée baisse. Multiplier les pylônes partout dans la campagne et les alimenter, c'est très cher. Faudrait se mettre sur les éoliennes...
0  0 
Avatar de 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 18/09/2019 à 13:54
Citation Envoyé par Thorna Voir le message
Dans un pays comme le nôtre, où il y a quelques zones inhabitées ici et là
Désolé mais tu aurais du écrire « un pays comme le mien » parce que mon pays est le Canada avec des zones blanches à profusion.
Dans les montages à une heure de Montréal , la connexion par cellulaire est difficile voir impossible suivant le versant. Imagine dans le Nunavut !
0  0 
Avatar de fredoche
Membre expert https://www.developpez.com
Le 20/09/2019 à 16:52
Citation Envoyé par Thorna Voir le message
Dans un pays comme le nôtre, où il y a quelques zones inhabitées ici et là, c'est tout autre chose, surtout que plus on monte en "G" (2G, 3G, 4G, 5G...), plus les fréquences augmentent et plus la portée baisse. Multiplier les pylônes partout dans la campagne et les alimenter, c'est très cher. Faudrait se mettre sur les éoliennes...
C'est plus compliqué que cela je crois, la portée ne baisse pas avec la fréquence, plutôt la puissance reçue par une antenne donnée qui peut être compensée par des antennes de gain plus important.

Par contre c'est pas plus on monte en G, plus on monte en fréquence. La 4G est déployée sur les fréquences du dividende numérique, autour de 800 MHz
0  0 
Avatar de shynx08
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 10/10/2019 à 19:46
J'ai peur, pour avoir été en Australie, le réseau n'est pas transcendant...
0  0