Comment contourner la censure sur Internet ?


précédentsommairesuivant

37. Risques liés à l'hébergement d'un Proxy

Quand vous faites fonctionner un proxy Web ou applicatif sur votre ordinateur pour aider les autres, les requêtes et les connexions transmises à travers votre proxy sembleront provenir de votre ordinateur. Le comportement de votre ordinateur dépend d'autres utilisateurs. Aussi, leurs activités pourraient vous être attribuées, comme si vous les aviez effectuées vous-même. Si quelqu'un utilise votre proxy pour envoyer ou recevoir du contenu interdit, vous pourriez recevoir des réclamations qui vous considèrent comme responsable et vous demandent d'arrêter ces activités. Dans certains cas, les activités en question pourraient engager des poursuites légales, ou une surveillance accrue des institutions chargées de faire respecter la loi dans votre pays ou un autre.

Dans certains pays, des hébergeurs de proxys ont reçus des accusations légales et, dans certains cas, les autorités ont même saisi les ordinateurs sur lesquels fonctionnaient les proxys. Cela peut arriver pour plusieurs raisons :

  • quelqu'un peut penser à tort que l'hébergeur du proxy a commis lui-même les infractions ;
  • quelqu'un peut penser que l'hébergeur a la responsabilité légale d'arrêter certaines utilisations, même si elles sont faites par d'autres personnes ;
  • quelqu'un peut vouloir chercher des indices sur votre ordinateur pour identifier la personne à l'origine de ces activités. Si vous pensez que l'installation d'un proxy près de chez vous est risquée, il peut être plus sûr de l'installer sur un ordinateur dédié dans un datacenter. Ainsi, il n'attirera pas l'attention sur votre connexion personnelle.

Les lois varient selon les pays sur la manière et l'étendue dont la responsabilité des administrateurs de proxys est protégée. Pour connaître votre situation, consultez un avocat ou un expert légal qualifié dans votre juridiction.

37-1. Les risques de faire fonctionner un proxy public

Les FAI peuvent se plaindre de votre proxy, en particulier s'ils reçoivent des réclamations concernant son utilisation abusive. Certains FAI peuvent considérer que l'utilisation d'un proxy va à l'encontre de leurs conditions d'utilisation, ou simplement qu'ils n'autorisent pas les utilisateurs à faire fonctionner des proxys publics. Ce genre de FAI pourra vous déconnecter ou vous menacer de déconnexion dans le futur.

Un proxy public peut être utilisé par beaucoup de gens à travers le monde et peut utiliser d'importantes quantités de bande passante et de trafic. Aussi, si votre FAI exerce un surcoût tarifaire, vous devriez prendre des précautions pour éviter de recevoir une grosse facture à la fin du mois.

37-2. Les risques de faire fonctionner un proxy privé

Bien que demeurent certains risques lors du maintien lucratif d'un proxy destiné à un groupe restreint, la mise en place de proxys privés est bien moins risquée que celle de proxys publics.

Si un utilisateur de votre proxy privé est détecté et surveillé, la personne qui effectue la surveillance peut se rendre compte, ou deviner, qu'il y a une relation entre vous et l'utilisateur et que vous essayez d'aider cette personne à contourner le filtrage.

Même si votre FAI risque bien plus de s'opposer à l'utilisation d'un proxy public qu'à celle d'un proxy privé, certains FAI ont des politiques anti-proxys qui s'opposent au fonctionnement d'un proxy, même privé, sur leur réseau.

37-3. Les lois de conservation des données pourraient contrôler l'utilisation du proxy

Dans certains pays, les lois de conservation des données ou du même genre faites pour restreindre l'anonymat peuvent être invoquées afin de réguler les services de proxy. Pour plus d'informations sur la conservation des données, rendez-vous sur ce site https://secure.wikimedia.org/wikipedia/fr/wiki/Conservation_des_données.


précédentsommairesuivant

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Licence Creative Commons
Le contenu de cet article est rédigé par Auteurs multiples et est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution 3.0 non transposé.
Les logos Developpez.com, en-tête, pied de page, css, et look & feel de l'article sont Copyright © 2013 Developpez.com.