IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Coupure d'Internet à Gaza : Elon Musk promet de reconnecter la zone grâce à son service Starlink
Une offre destinée pour le moment aux « organisations humanitaires internationalement reconnues »

Le , par Stéphane le calme

20PARTAGES

20  0 
La bande de Gaza, qui subit depuis des années un blocus israélien, a connu une nouvelle crise humanitaire lorsque son réseau internet a été complètement détruit par les bombardements aériens de l’armée israélienne. Des millions de personnes se sont retrouvées isolées du monde extérieur, sans possibilité de communiquer avec leurs proches, de s’informer ou de demander de l’aide. Face à cette situation dramatique, le milliardaire Elon Musk, fondateur et PDG de SpaceX, a décidé d’intervenir en fournissant à Gaza l’accès à son service d’internet par satellite Starlink.

Depuis le début de l’offensive israélienne sur la bande de Gaza plus tôt ce mois-ci, les habitants de l’enclave palestinienne font face à une situation dramatique : non seulement ils subissent les bombardements incessants de l’armée israélienne, mais ils sont aussi privés d’accès à Internet, un outil vital pour communiquer avec le monde extérieur, s’informer, se mobiliser et documenter les violations des droits humains.

Selon l’ONG Access Now, qui défend les droits numériques, Israël a imposé une coupure totale d’Internet à Gaza le 16 octobre, deux jours après le début de son offensive militaire. Depuis lors, seuls quelques rares points d’accès fonctionnent sporadiquement, grâce à des générateurs ou des antennes paraboliques. La plupart des habitants de Gaza sont donc coupés du monde, sans possibilité de recevoir ou d’envoyer des messages, des photos, des vidéos ou des appels.

Cette coupure d’Internet est une violation flagrante du droit international humanitaire, qui garantit le droit à la liberté d’expression et d’information, ainsi que le respect de la vie privée et de la dignité des personnes affectées par un conflit armé. Elle constitue également une entrave à l’action humanitaire, qui dépend largement des technologies de l’information et de la communication pour coordonner ses interventions et assurer la protection des civils.

La coupure d’Internet à Gaza a des conséquences graves sur les plans humanitaire, médiatique et politique. Voici quelques-unes de ces conséquences :
  • Sur le plan humanitaire, la coupure d’Internet empêche les organisations d’aide de coordonner leurs interventions et de fournir une assistance vitale aux civils touchés par les bombardements. Elle entrave aussi l’accès aux services de santé, notamment le numéro d’urgence 101 (pour l'assistance médicale), et met en danger la sécurité du personnel médical et humanitaire.
  • Sur le plan médiatique, la coupure d’Internet prive les habitants de Gaza de leur droit à l’information et à la liberté d’expression. Elle les isole du monde extérieur et les empêche de témoigner des violations des droits humains et des crimes de guerre commis par l’armée israélienne. Elle rend également plus difficile le travail des journalistes et des observateurs indépendants, qui ne peuvent plus vérifier ni diffuser les informations sur la situation à Gaza.
  • Sur le plan politique, la coupure d’Internet sert de couverture à des atrocités de masse et contribue à l’impunité des responsables des violations du droit international humanitaire. Elle vise à réduire la résistance et la mobilisation du peuple palestinien, ainsi qu’à affaiblir le soutien international à sa cause. Elle fait partie d’une stratégie de guerre totale menée par Israël contre Gaza, qui consiste à détruire ses infrastructures civiles et à anéantir ses capacités de communication.



Vient alors Elon Musk

Gaza, une région déchirée par le conflit et soumise à un blocus israélien, a donc du mal à accéder à l’internet. Les infrastructures de télécommunication sont endommagées ou insuffisantes, et les fournisseurs d’accès sont limités et coûteux. Mais une nouvelle solution pourrait changer la donne: Starlink, le projet de satellite d’Elon Musk, qui vise à fournir un accès internet haut débit et à faible coût partout dans le monde.

Starlink est une constellation de plus de 1 700 satellites en orbite basse, qui se connectent entre eux et au sol par des faisceaux laser. Le projet, lancé en 2019 par SpaceX, la société spatiale d’Elon Musk, ambitionne d’atteindre 12 000 satellites d’ici 2026, et de couvrir toute la surface de la planète. Pour accéder au service, les utilisateurs ont besoin d’une antenne parabolique et d’un boîtier Wi-Fi, vendus par Starlink au prix de 499 dollars.

Elon Musk a confirmé son soutien dans une réponse au tweet de la députée des Démocrates Socialistes d'Amérique (DSA) Alexandria Ocasio-Cortez qui juge « inacceptable » le fait de couper les communications à Gaza :

Citation Envoyé par Alexandria Ocasio-Cortez
Couper toute communication à une population de 2,2 millions d’habitants est inacceptable. Les journalistes, les professionnels de la santé, les efforts humanitaires et les innocents sont tous en danger.

Je ne sais pas comment un tel acte peut être défendu. Les États-Unis ont historiquement dénoncé cette pratique.
Elle-même répondait à un message d'Husam Zomlot, ambassadeur, chef de la mission palestinienne au Royaume-Uni, qui disait :

J'essaie de joindre ma famille à Gaza depuis des heures, sans succès. Toutes les télécommunications et Internet ont été coupés, tandis que les frappes israéliennes détruisent littéralement Gaza depuis les airs, sur terre et sur mer. Combien d’innocents supplémentaires : enfants, parents et grands-parents seront assassinés avant que le monde n’intervienne ?
Elon Musk a alors déclaré : « Starlink prendra en charge la connectivité avec les organisations humanitaires internationalement reconnues à Gaza ».


L'offre de Musk est venue en réponse à un appel à l'aide sur les réseaux sociaux. Par exemple, un utilisateur de la plateforme a aussi alerté sur le fait que « le Secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres dispose d'équipes qui dirigent les efforts humanitaires à Gaza, qui ont toutes perdu le contact avec le monde extérieur », citant les organisations UN Development, United Nations Volunteers (UNV) et Unicef. « Ce n’est même pas une question de liberté d’expression, c’est une question de survie à ce stade », a-t-il insisté.

Aussi, Musk s'est engagé à fournir un accès Internet aux groupes humanitaires internationalement reconnus et aux Nations Unies. Un geste qui pourrait changer la donne.

Pourtant, voici le problème : Musk a besoin de terminaux au sol pour faire fonctionner Starlink. Ces bornes au sol sont indispensables pour recevoir le service Internet par satellite. La question demeure : pourront-ils mettre ces terminaux en place rapidement ?

Pourquoi cet engagement est-il si crucial ? Dans une zone de guerre, la communication est une bouée de sauvetage. Les groupes humanitaires en dépendent pour fournir leur aide, et les journalistes en dépendent pour rapporter la vérité sur le terrain. Sans accès à Internet, leur travail vital perd considérablement de son impact.

Il faut noter que cet engagement ne précise pas si Starlink va être fourni directement aux habitants de la zone. En réponse à un tweet déclarant « S'il vous plaît, enquêtez🙌🏻 Ces personnes souffrent et ne peuvent pas informer le monde de ce qu'elles vivent 💔», Elon Musk a déclaré :

Citation Envoyé par Elon Musk
Aucun terminal de Gaza n'a tenté de communiquer avec notre constellation.

SpaceX soutiendra les liens de communication avec des organisations humanitaires de renommée internationale.
Puis il a rajouté : « On ne sait pas clairement qui a l'autorité pour les liaisons terrestres à Gaza, mais on sait qu'aucun terminal n'a demandé de connexion dans cette zone »

Pour mémoire, durant la guerre opposant la Russie à l'Ukraine, la première a neutralisé les principaux outils de télécommunication de la seconde. Pour aider l'Ukraine à surmonter ces problèmes, et permettre à ses troupes de continuer à communiquer le temps du conflit, SpaceX a procédé à l’envoi de dizaines de terminaux Starlink en Ukraine selon une image partagée sur Twitter par le ministre ukrainien chargé du numérique. Ainsi, les équipes de drones ukrainiennes, parfois dans des zones rurales mal connectées, peuvent utiliser Starlink pour se connecter à leurs cibles et aux renseignements contenus dans leur base de données du champ de bataille.

Selon des informations relayées par les autorités ukrainiennes, l'utilisation de Starlink dans la défense du pays leur a donné certains avantages, notamment en facilitant la destruction des chars russes. Dans un message sur Twitter datant du 6 mars 2022, le président ukrainien Volodymyr Zelensky remerciait d'ailleurs Elon Musk de son soutien et l'a invité à visiter l'Ukraine après le conflit. « J'ai parlé à Musk. Je lui suis reconnaissant de soutenir l'Ukraine en paroles et en actes. La semaine prochaine, nous recevrons un autre lot de systèmes Starlink pour les villes détruites », écrivait alors Zelensky.

Conclusion

La coupure d’Internet à Gaza n’est pas un cas isolé : elle s’inscrit dans une tendance mondiale de plus en plus inquiétante, où les États utilisent le contrôle du réseau comme une arme de guerre contre les populations civiles. Selon le rapport annuel de Access Now, il y a eu 155 cas de coupures d’Internet dans 29 pays en 2022, soit une augmentation de 49% par rapport à 2021. Ces coupures ont souvent été motivées par des raisons politiques ou sécuritaires, visant à réprimer les mouvements sociaux, les manifestations, les élections ou les crises humanitaires.

L’intervention d’Elon Musk en faveur de Gaza illustre le potentiel géopolitique des services d’internet par satellite. En offrant une connectivité rapide et fiable à des populations souffrant des conséquences de la guerre ou de la répression, ces services peuvent contribuer à renforcer les droits humains, la démocratie et la résilience. Ils peuvent aussi représenter une menace pour les régimes autoritaires ou les puissances militaires, qui pourraient chercher à les bloquer ou à les détruire.

Source : X/Twitter

Et vous ?

Que pensez-vous de l’initiative d’Elon Musk de fournir l’internet par satellite à Gaza ? Est-ce un geste humanitaire, une stratégie commerciale ou autre ?
Comment les services d’internet par satellite peuvent-ils contribuer à la résolution du conflit de Gaza, ou au contraire l’aggraver ?
Quels sont les risques et les opportunités que représentent les services d’internet par satellite pour les droits humains, la démocratie et la sécurité dans le monde ?
Quels sont les avantages et les inconvénients de l’internet par satellite par rapport aux autres modes de connexion?
Comment l’accès à l’internet peut-il changer la situation de Gaza sur les plans politique, économique et social?
Quels sont les risques ou les défis liés à l’utilisation de Starlink à Gaza? Par exemple, la sécurité des données, la régulation du service, ou l’impact environnemental des satellites.

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 29/11/2023 à 1:20
Citation Envoyé par OrthodoxWindows Voir le message
Il me semble que lors de la livraison des équipements Starlink en Ukraine, la Russie n'a pas gueulé... Décidément, Israël s'assoit totalement sur le droit international.
Ça veux dire que pour les dirigeants sionistes d'Israël, la bande de Gaza fait partie d'Israël, c'est juste un ghetto pour y parquer les palestiniens, sachant qu'avant les palestiniens étaient employés par les Israéliens pour faire leurs basses besognes.
Vu la conjoncture actuelle Israël a décidé de remplacer les palestiniens par des Thaïlandais pour faire leur sale boulot (ramasser les poubelles, faire le ménage, le travail agricole, etc), il y en a tellement désormais en Israël que plein ont été pris en otage dans la foulée, parce qu'ils se trouvaient la.

Vu qu'Israël à décidé de remplacer les travailleurs Palestiniens par les thaïlandais, je pense qu'ils risquent de continuer de dévaster la bande de Gaza, ou ce qu'il en reste.
5  1 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/10/2023 à 9:27
Coupera-t-il cette connexion pour empecher une attaque des palestiniens? Comme il l'a fait pour les Ukrainiens
Citation Envoyé par Personne - Mon nom est personne
Ce n’est pas celui qui te met dans la merde qui te veux du mal, et ce n’est pas celui qui t’en sort qui te veux du bien.
4  1 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 29/11/2023 à 0:38
Il me semble que lors de la livraison des équipements Starlink en Ukraine, la Russie n'a pas gueulé... Décidément, Israël s'assoit totalement sur le droit international.
4  1 
Avatar de marc.collin
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 30/10/2023 à 13:34
Est ce que Israël va bombarder starlinl?

Comme Israël avait fait avec les bateaux humanitaire il y a quelques années

https://fr-cjpme.nationbuilder.com/fs_081
3  1 
Avatar de chrtophe
Responsable Systèmes https://www.developpez.com
Le 02/11/2023 à 7:42
C'est louable (même si ce n'est pas forcément sans arrières pensées), mais il y a aussi coupure d'électricité, et comment fournir les antennes avec le blocus ?
1  0 
Avatar de Mingolito
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 30/11/2023 à 14:20
Citation Envoyé par nevergonnagiveyouup Voir le message
c'est bien! hamas est une organisation terroriste, il faut liberer les palestiniens de leurs jougs, qu'il puissent enfin vivre tranquille avec leurs état.a eux....
ok mais c'est justement pas du tout un "Joug" :

Guerre Israël-Hamas : trois quarts des Palestiniens soutiennent le Hamas
Selon un sondage dans les Territoires palestiniens, trois quarts de la population approuvent l'incursion sanglante du Hamas le 7 octobre dans le Sud d'Israël. Le soutien est encore plus fort en Cisjordanie qu'à Gaza.
Donc c'est comme si la bande de Gaza avait déclaré la guerre à Israël, ils ont peut des raisons de l'avoir fait, mais selon toute vraisemblance ils ne sont pas du tout en train de gagner cette guerre, au contraire c'est un très bon prétexte pour qu'Israël puisse éradiquer la bande de Gaza, du coup cette guerre est pour eux une opportunité. C'est un peu comme Pearl Harbour, quand le président US a pu lancer la guerre contre Hitler ensuite alors qu'avant la population étant contre. Grâce à l'attaque du Hamas, Israël se retrouve en situation de légitime défense, et peu désintégrer le peu qui reste de la "Palestine".
Du coup le chef du Hamas s'est bien fait avoir dans cette histoire, c'est à se demander s'il n'a pas fait le jeux d'Israël, sans s'en rendre compte. Il lance une guerre contre Israël, et il croyait quoi ? qu'Israël allait pas réagir ? Résultat : plus de bande de Gaza...
2  1 
Avatar de Fagus
Membre expert https://www.developpez.com
Le 30/10/2023 à 13:14
Un PDG cherche des clients pour rentabiliser ses investissements. Le service commercial se chargera d'y joindre un narratif positif.
1  1 
Avatar de Jules34
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 30/11/2023 à 10:46
Citation Envoyé par Mingolito Voir le message
Vu qu'Israël à décidé de remplacer les travailleurs Palestiniens par les thaïlandais, je pense qu'ils risquent de continuer de dévaster la bande de Gaza, ou ce qu'il en reste.
Bien vu et merci pour l'info, pour le coup je suis étonné mais en même temps c'est tellement logique...

As of July, there were around 119,000 legal foreign workers in Israel and over 25,000 there illegally, according to Israeli authorities. In agriculture, there were 22,862 legal foreign workers and another 7,493 without valid paperwork, largely those who had overstayed visas. This sector imports almost all of its labor from Thailand, though there are also a few thousand "trainees" from Asia and Africa working in Israel's agricultural sector as part of work-study programs.

The history of Thais working in Israel goes back decades.

Hundreds of agricultural "trainees" and "volunteers" from Thailand arrived in Israel in the 1980s and thousands had gone there by 1992, according to research by anthropologist Matan Kaminer, with a particular influx following the 1987 Intifada, or Palestinian uprising.

"There was a strategic decision that was made on the part of the Israeli state to replace Palestinian workers with migrant workers so they wouldn't have this dependence," Kaminer told Nikkei Asia.
0  1 
Avatar de nevergonnagiveyouup
Nouveau Candidat au Club https://www.developpez.com
Le 29/11/2023 à 7:22
c'est bien! hamas est une organisation terroriste, il faut liberer les palestiniens de leurs jougs, qu'il puissent enfin vivre tranquille avec leurs état.a eux....
0  6