IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'Ukraine obtiendra 10 000 antennes Starlink supplémentaires : les problèmes de financement sont « résolus »
Notamment grâce au financement de plusieurs pays européens, selon un responsable

Le , par Stéphane le calme

1PARTAGES

12  0 
L'Ukraine recevra plus de 10 000 terminaux Starlink supplémentaires dans les mois à venir grâce à un nouvel accord avec SpaceX et au financement de plusieurs pays européens, a déclaré le responsable du gouvernement ukrainien Mykhailo Fedorov dans une interview avec Bloomberg. Fedorov a déclaré que « tous les problèmes financiers ont été résolus », au moins jusqu'au printemps.

SpaceX avait précédemment demandé au Pentagone de financer l'utilisation par le gouvernement ukrainien et l'armée du haut débit Starlink, affirmant qu'il ne pouvait pas se permettre de donner plus de terminaux d'utilisateurs ou de payer indéfiniment les opérations. Mais le PDG Elon Musk est revenu sur cette position en octobre, en écrivant : « même si Starlink continue de perdre de l'argent et que d'autres entreprises reçoivent des milliards de dollars des contribuables, nous continuerons à financer gratuitement le gouvernement ukrainien ».


SpaceX a demandé au Pentagone de financer l'utilisation du haut débit Starlink par le gouvernement ukrainien et l'armée, affirmant que la société dirigée par Elon Musk ne pouvait pas se permettre de donner plus de terminaux d'utilisateurs ou de payer les opérations indéfiniment.

« Nous ne sommes pas en mesure de donner davantage de terminaux à l'Ukraine ni de financer les terminaux existants pour une durée indéterminée », a écrit le directeur des ventes gouvernementales de SpaceX au Pentagone dans une lettre de septembre. La lettre demandait au Pentagone de prendre en charge le financement du gouvernement ukrainien et de l'utilisation militaire de Starlink, qui, selon SpaceX, coûterait plus de 120 millions de dollars pour le reste de l'année et pourrait coûter près de 400 millions de dollars pour les 12 prochains mois.

Le 14 octobre, Musk a défendu cette position : « SpaceX ne demande pas de récupérer les dépenses passées, mais ne peut pas non plus financer indéfiniment le système existant et envoyer plusieurs milliers de terminaux supplémentaires dont l'utilisation des données est jusqu'à 100 fois supérieure à celle des ménages typiques. C'est déraisonnable », a-t-il écrit sur Twitter.


Selon un article publié par CNN à cette période, environ 20 000 unités satellites Starlink ont été données à l'Ukraine et l'armée ukrainienne en a demandé 8 000 de plus en juillet.

Elon Musk : l'opération a coûté plus de 80 millions de dollars à SpaceX

La division Starlink de SpaceX a envoyé des terminaux satellites en Ukraine après que l'invasion du pays par la Russie a perturbé les réseaux à large bande, et l'accès à Internet a été utile dans les opérations militaires de l'Ukraine contre les forces russes. Les États-Unis ont initialement fourni 3 millions de dollars pour soutenir cette initiative.

Musk a indiqué début octobre que « seul un petit pourcentage » des terminaux et des services Starlink a été payé par des sources extérieures et que « l'opération a coûté 80 millions de dollars à SpaceX et dépassera les 100 millions de dollars d'ici la fin de l'année ».


Selon l'article de CNN, la lettre de SpaceX au Pentagone indique « qu'environ 85 % des 20 000 terminaux en Ukraine ont été payés – ou partiellement payés – par des pays comme les États-Unis et la Pologne ou d'autres entités. Ces entités ont également payé environ 30 % des la connectivité Internet, qui, selon SpaceX, coûte 4 500 dollars par mois et par unité pour le service le plus avancé ».

Le chiffre de 4 500 $ par mois semble se référer aux frais typiques pour ce niveau de service, plutôt qu'aux coûts réels de SpaceX pour le fournir.

« SpaceX dit avoir payé environ 70 % du service fourni à l'Ukraine et prétend avoir offert ce niveau le plus élevé - 4 500 dollars par mois - à tous les terminaux en Ukraine, bien que la majorité n'ait souscrit qu'au service moins cher de 500 dollars par mois », note CNN. « Les terminaux eux-mêmes coûtent 1 500 $ et 2 500 $ pour les deux modèles envoyés en Ukraine, selon les documents, tandis que les modèles grand public sur le site Web de Starlink sont beaucoup moins chers et le service en Ukraine ne coûte que 60 $ par mois ».

La demande de financement de SpaceX « énerve » le Pentagone

La demande de financement semble avoir déclenché un conflit entre SpaceX et le Pentagone. « La demande de SpaceX que l'armée américaine paie la facture a bouleversé les hauts gradés du Pentagone, un haut responsable de la défense ayant déclaré à CNN que SpaceX avait "le culot de se faire passer pour un héros" tandis que d'autres paient autant et il leur présentent maintenant une facture pour des dizaines de millions par mois », a écrit CNN.

Le Pentagone a adopté publiquement un ton plus mesuré. « Je peux confirmer que le département a été en communication avec SpaceX concernant Starlink », a déclaré l'attachée de presse adjointe du Pentagone, Sabrina Singh, selon le Financial Times. « Nous travaillons avec nos partenaires et alliés pour essayer de déterminer ce qui est le mieux ». « Il existe certainement d'autres capacités Satcom qui sont disponibles », a-t-elle également déclaré. « Il n'y a pas que SpaceX, il y a d'autres entités avec lesquelles nous pouvons certainement nous associer lorsqu'il s'agit de fournir à l'Ukraine ce dont elle a besoin sur le champ de bataille ».

Certains Ukrainiens paient eux-mêmes Starlink

Dans le contexte du conflit de financement, certains Ukrainiens ont tweeté sur la façon dont eux-mêmes et les soldats ukrainiens venaient à payer le service Starlink.

« Tous les Starlinks que j'ai vus/utilisés ont été achetés soit par des volontaires comme moi, soit par des soldats qui y ont mis leur argent personnel. Le prix de l'abonnement est également payé de leur poche. Dans mon fonds caritatif @dzygaspaw, j'ai acheté et livré aux lignes de front sur 50 Starlinks, certains d'entre eux sont toujours payés avec ma carte de crédit, maintenant 60 $ chacun par mois », a écrit Dimko Zhluktenko.


« Même si Starlink continue de perdre de l'argent... nous continuerons à financer gratuitement le gouvernement ukrainien »

Le lendemain, dans un tweet, le PDG de SpaceX, Elon Musk, a annoncé que le FAI par satellite Starlink continuerait à fournir un service Internet aux forces ukrainiennes combattant l'invasion russe ainsi qu'au gouvernement du pays. « Au diable… même si Starlink continue de perdre de l'argent et que d'autres entreprises reçoivent des milliards de dollars des contribuables, nous continuerons à financer gratuitement le gouvernement ukrainien », a tweeté Musk.


L'Ukraine va se doter de 10 000 antennes Starlink supplémentaires

Fedorov, vice-premier ministre ukrainien et ministre de la transformation numérique, a déclaré dans une interview avec Bloomberg que « Musk nous a assuré qu'il continuerait à soutenir l'Ukraine. Lorsque nous avons eu une puissante panne d'électricité, je lui ai envoyé un message ce jour-là et il a immédiatement réagi. Il comprend la situation ».

« Nous sommes prêts à vivre sans électricité pendant un mois avec au moins un réseau mobile et des SMS disponibles », a déclaré Fedorov, faisant allusion aux attaques russes contre l'infrastructure énergétique de l'Ukraine. « En ce qui concerne Internet, nous avons beaucoup de Starlinks, mais le point clef est que nous avons un signe de tête pour une autre livraison qui sera utilisée pour stabiliser la connexion dans les situations critiques ».

L'Ukraine a reçu environ 22 000 antennes Starlink depuis que le pays a été envahi par la Russie en février selon Fedorov. La prise en charge du service Internet par satellite Starlink a été activée en Ukraine à la suite d'une demande directe adressée au PDG de SpaceX, Elon Musk, le 24 février, pour rétablir rapidement les communications perdues lors des attaques aériennes russes dans les zones où les réseaux mobiles ne sont pas disponibles. « Il n'y a pas d'alternative aux connexions par satellite », a déclaré Fedorov.

Le service Internet par satellite de Starlink a été vital pour l'armée ukrainienne au milieu des perturbations des réseaux filaires à large bande.

Les gouvernements ont partiellement financé Starlink pour l'Ukraine

Bien que le gouvernement américain ait aidé à financer le service Starlink en Ukraine, Musk a écrit le 7 octobre que « seul un petit pourcentage » des terminaux et services Starlink était payé par des sources extérieures.

L'Agence américaine pour le développement international a acheté 1 508 terminaux Starlink pour l'Ukraine en mars pour environ 3 millions de dollars et « a livré 3 667 terminaux supplémentaires dont SpaceX a fait don, la société payant le service Internet pour tous les terminaux », a déclaré le mois dernier un rapport de Foreign Policy. Le gouvernement polonais « a payé environ 5,9 millions de dollars pour les services Starlink [en Ukraine], avec le soutien des entreprises publiques polonaises », et le Royaume-Uni a également contribué, selon le rapport.

Les résidents ukrainiens ont également acheté des terminaux Starlink.

Fedorov a déclaré à Bloomberg que l'Ukraine avait reçu environ 22 000 antennes Starlink depuis février, sans compter les 10 000 qui devraient être envoyées dans les mois à venir. Il a également décrit de nouveaux accords de financement avec des pays européens : « Bien qu'il n'y ait pas encore de contrat, les gouvernements de plusieurs pays de l'Union européenne sont prêts à partager le paiement », a-t-il déclaré, refusant de les identifier publiquement. « Pour l'instant, tous les problèmes financiers ont été résolus », a-t-il assuré, ajoutant que l'Ukraine devra « trouver des fonds supplémentaires au printemps ».

Sources : interview, rapport de Foreign Policy, Elon Musk (1, 2, 3)

Et vous ?

Quelle lecture faites-vous de la situation ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !