IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le registraire de noms de domaine et hébergeur américain Namecheap met fin à ses services pour les clients russes à cause de l'opération militaire russe en Ukraine
Mais prévoit certaines exceptions

Le , par Patrick Ruiz

24PARTAGES

9  0 
Le registraire de noms de domaine et hébergeur américain Namecheap met fin à ses prestations de services pour les clients basés en Russie à cause de ce qu’il qualifie de "crimes de guerre" commis en Ukraine dans le cadre de l’opération militaire russe. Le courriel standard adressé aux clients russes et relayés par ces derniers se veut clair sur la « décision politique » que Namecheap a décidé de prendre.

« Malheureusement, en raison des crimes de guerre et des violations des droits de l'homme perpétrés par le régime russe en Ukraine, nous ne fournirons plus de services aux utilisateurs enregistrés en Russie. Bien que nous compatissions au fait que cette guerre n'affecte peut-être pas votre point de vue ou votre opinion sur la question, le fait est que votre gouvernement autoritaire commet des violations des droits de l'Homme et s'engage dans des crimes de guerre ; c'est donc une décision politique que nous avons prise et à laquelle nous nous tiendrons », indique Namecheap.

Le courriel original donnait aux clients jusqu'au 6 mars pour transférer les domaines vers un autre fournisseur et stipulait que Namecheap les assisterait dans le processus. Namecheap a depuis revu cette date limite au 22 mars.

Namecheap prévoit néanmoins des exceptions pour les médias anti Russes, les Russes qui ne résident plus en Russie et qui ne soutiennent pas le régime Poutine, les sites web dont le contenu peut aider à mettre un terme à cette guerre, etc.


Namecheap a déclaré son soutien au peuple ukrainien peu après le début de l'action militaire russe en Ukraine. Le PDG Richard Kirkendall affirme que sa société s'oppose à « l'invasion russe et à l'agression russe et aux crimes de guerre commis contre le peuple ukrainien. » Sur le site web de Namecheap, une bannière dirige les visiteurs vers un site web ukrainien partageant des informations sur la façon dont les soutiens étrangers à la cause ukrainienne peuvent aider.

De plus en plus, les organisations chargées de l’infrastructure web qui ont toujours défendu la neutralité politique sont obligées de prendre parti. Le 28 février, un fonctionnaire ukrainien a demandé à l'Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN) - une organisation à but non lucratif qui gère l'attribution des domaines de premier niveau comme .com - de révoquer les domaines .ru, .рф et .su, ce qui déconnecterait une grande partie de la Russie de l'Internet mondial.

Aux États-Unis, les entreprises de médias sociaux ont pu prendre des mesures plus soigneusement ciblées contre les actifs stratégiques russes : YouTube a désormais bloqué les chaînes d'information russes RT et Sputnik, suite à une politique similaire mise en œuvre par Meta sur Instagram et Facebook.

En Russie, les intervenants de l’industrie informatique enchaînent les positionnements. 30 000 employés de la filière ont signé une pétition contre l’opération militaire russe en Ukraine :

« Lettre ouverte des représentants de l'industrie informatique russe contre l'opération militaire en Ukraine.

Nous, employés de l'industrie informatique russe, sommes catégoriquement contre une action militaire en Ukraine initiée par les forces armées de la Fédération de Russie.

Nous considérons que toute démonstration de force conduisant au déclenchement d'une guerre est injustifiée et nous demandons l'annulation des décisions qui pourraient inévitablement entraîner des pertes humaines dans les deux camps. Nos pays ont toujours été proches l'un de l'autre. Et aujourd'hui, nous sommes inquiets pour nos collègues, amis et parents ukrainiens. Nous sommes inquiets et moralement oppressés par ce qui se passe actuellement dans les villes d'Ukraine.

Dans notre travail, nous fabriquons les meilleurs produits, le meilleur service, et nous faisons sincèrement tout pour rendre les solutions informatiques russes fières. Nous voulons que notre pays soit associé non pas à la guerre, mais à la paix et au progrès.

Le progrès et le développement de la technologie au profit des personnes sont impossibles dans des conditions de guerre et de menaces pour la vie et la santé ; ils ne sont possibles que dans des conditions de coopération, de diversité de points de vue, d'échange d'informations et de dialogue ouvert.

Nous demandons aux dirigeants de notre pays de tenir compte de notre appel et de trouver des moyens de résoudre cette situation de manière pacifique et d'éviter les pertes de vies humaines. »

Leur pétition fait suite à la prise de position de l’éditeur de logiciels pour développeurs dénommé JetBrains. Ses fondateurs sont russes. Le siège social de JetBrains est situé à Prague, en République tchèque, mais la société possède deux centres de développement en Russie, notamment à Saint-Pétersbourg et à Moscou. En fin de semaine dernière, JetBrains s'est exprimé contre la décision du Kremlin d'envahir le territoire ukrainien : « En tant que JetBrains, nous condamnons les attaques qui ont lieu. Nous sommes de tout cœur avec le peuple ukrainien, y compris nos propres collègues et leurs familles. »

Source : Namecheap

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Le président russe Vladimir Poutine peut faire beaucoup plus de dégâts en Ukraine et l'administration Biden pourrait priver le pays d'une vaste gamme de produits de basse et haute technologie

L'Ukraine fournirait 90 % du néon utilisé dans la fabrication des semiconducteurs aux États-Unis, et l'invasion russe pourrait entraver les problèmes de l'industrie américaine des puces

Les sites web du gouvernement ukrainien ne sont pas accessibles, alors que l'Ukraine est bombardée de cyberattaques dans le cadre de l'invasion russe

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de BakaOnigiri
Membre averti https://www.developpez.com
Le 02/03/2022 à 12:57
Dans une guerre, sur le terrain, c'est finalement le peuple qui meurt, sûrement pas les dirigeants.
4  0 
Avatar de robertledoux
Membre averti https://www.developpez.com
Le 02/03/2022 à 12:39
donc punir les citoyens russe à cause de leur gouvernement c'est... bien? Je ne vois qu'une très belle occasion pour avoir une monté d'un courant anti-américain / anti-eu de la part du peuple russe qui pour la plupart subissent ce genre d'ostrisation alors qu'ils sont contre la guerre mais n'ont pas envie de finir en prison en s'opposant au gouvernement en place. et soyons franc, le peuple aura beau râler, le gouvernement ne changement pas d'avis.
2  0 
Avatar de TotoParis
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 02/03/2022 à 20:36
Namecheap avait déjà viré la lettre d'information littéraire de Slobodan Despot de https://antipresse.net
Sans aucune explication précise, juste de vagues allusions aux conditions d'utilisation...
Une rupture brutale de contrat, pour raison de délit d'opinion en fait, sans crier gare.
La lettre d'information est diffusée autrement.
0  0