IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

France : le déploiement de la 5G ne représente « pas de risques nouveaux pour la santé »
Selon des conclusions intermédiaires de l'Agence nationale de sécurité sanitaire

Le , par Stéphane le calme

47PARTAGES

8  0 
Dans la continuité de ses travaux d’expertise sur radiofréquences et santé, et sur la base des données scientifiques disponibles à ce jour, l'Anses (l'Agence nationale de sécurité sanitaire) estime peu probable que le déploiement de la 5G dans la bande de fréquences 3,5 GHz présente de nouveaux risques pour la santé. Pour la bande de fréquences 26 GHz, les données ne sont, à l’heure actuelle, pas suffisantes pour conclure à l’existence ou non d’effets sanitaires. Les connaissances sur les liens entre expositions et effets sanitaires devant être renforcées, l’Anses souligne la nécessité de poursuivre les recherches et de suivre en particulier l’évolution de l’exposition des populations à mesure de l’évolution du parc d’antennes et de l’augmentation de l’utilisation des réseaux.

Les services 5G sont opérationnels depuis 2019 dans des pays comme la Chine, la Corée du Sud, les États-Unis, l'Allemagne et le Royaume-Uni, bien que ces services ne soient que lentement mis en œuvre. En 2019, l'une des préoccupations à ce sujet était de savoir si la technologie est dangereuse pour la santé. Avec le coronavirus, la question est vite revenue sur la table en 2020, alimentée par des rumeurs.

Deux idées de base étaient véhiculées sur la façon dont les signaux 5G sont liés au coronavirus. La première, bien qu'elle ne repose sur aucune preuve et aucun mécanisme, la 5G peut supprimer d'une manière ou d'une autre le système immunitaire, augmentant la fréquence ou la gravité des infections. La seconde, complètement déconnectée de la réalité, est que les signaux de radiofréquence des services cellulaires produisent d'une manière ou d'une autre le virus lui-même.

En septembre 2020, ans une pétition adressée au Premier ministre Jean Castex, c'est une soixantaine d'élus parmi lesquels Jean-Luc Mélenchon (député des Bouches-du-Rhône (FI)), Manon Aubry (députée européenne (FI)) ou Michèle Rubirola (maire de Marseille) qui ont exhorté le gouvernement à décider d'un moratoire sur le déploiement de la 5G. Ils demandent à ce que se tienne un « débat démocratique décentralisé »

« L'histoire récente nous a largement démontré qu'une vigilance citoyenne est toujours nécessaire en matière de santé publique. Dans son rapport d’octobre 2019 sur la 5G, l’ANSES affirme d’ailleurs avoir “mis en évidence un manque important, voire une absence de données, relatives aux effets biologiques et sanitaires potentiels” de cette technologie. L'étude est actuellement en cours, il nous semble indispensable d’attendre ses conclusions avant de déployer la 5G dans nos villes et dans nos campagnes. Ce temps d’analyse redonne à l’État son rôle souverain sur les questions sanitaires au regard de l’intérêt collectif plutôt que d'intérêts économiques industriels ».

Dans le cadre du projet de loi portant lutte contre le dérèglement climatique, les députés de la France Insoumise réclament « un moratoire sur le déploiement du réseau 5G » :

« Par cet amendement, nous demandons l’instauration d’un moratoire sur le déploiement de la 5G. En juin 2020, la convention citoyenne pour le climat révélait ses 149 propositions, parmi lesquelles un moratoire sur la 5G. Emmanuel Macron s’était engagé à toutes les reprendre sans filtre. Pourtant, à peine 5 mois plus tard, le 18 novembre 2020, les premières fréquences de la 5G ont été activées en France. Le président « ne croit pas au modèle amish » et souhaite se lancer dans la fameuse « Course à la 5G », au mépris de la CCC et des associations environnementales.

« Mais à qui donc profite la 5G ? Le débat manque sur le sujet et les conflits d’intérêts sur les perspectives économiques colossales de la 5G pour les opérateurs ne sont pas dissimulés ».


L’avis de l’Anses, en charge d’évaluer les éventuels effets sanitaires que présente l’exposition de la population aux champs électromagnétiques de la controversée 5G, était donc très attendu aussi bien par le gouvernement que par les opposants. La publication de son rapport définitif, accompagné de recommandations, est prévue à la prochaine rentrée de septembre.

L'Anses estime que le déploiement de la 5G ne présente « pas de risques nouveaux » pour la santé. En fait, avec le déploiement de la 5G, de nouvelles bandes de fréquence sont (bande 3,5 GHz) ou seront prochainement exploitées (bande 26 GHz). Pour l’heure, l’agence souligne le manque d’études scientifiques sur les effets sanitaires éventuels des nouvelles fréquences.

« Le réseau de téléphonie mobile 5G dans la bande de fréquences autour de 3,5 GHz est ouvert commercialement depuis peu en France. L’exposition aux champs électromagnétiques qui en résulte n’est aujourd’hui pas représentative de ce qu’elle sera dans le futur.

« Du fait du manque de données scientifiques concernant d’éventuels effets à cette fréquence, l’Anses a mené des investigations supplémentaires afin d’identifier si l’exposition à différentes fréquences de rayonnements électromagnétiques provoque l’apparition d’effets biologiques différents ou en module l’intensité. Une extrapolation rigoureuse des résultats des études scientifiques menées à des fréquences différentes pour en tirer des conclusions sur les effets éventuels dans la bande de fréquences autour de 3,5 GHz n’a pas été jugée faisable par les experts.

« Par ailleurs, les données disponibles relatives à l’exposition, notamment à l’étranger et dans les études menées par l’ANFR en lien avec les expérimentations, ne laissent pas présager, en l’état des connaissances, d’augmentation importante de l’exposition de la population.

« Au vu de ces éléments, l’Agence considère comme peu probable que le déploiement de la 5G dans la bande de fréquences autour de 3,5 GHz constitue à l’heure actuelle de nouveaux risques pour la santé. »

Le déploiement d’applications 5G dans la bande de fréquences autour de 26 GHz étant encore à l’état de projet, aucune donnée d’exposition n’est aujourd’hui disponible. Pour autant, à l’heure actuelle, l'Anses a estimé que les données ne sont pas suffisantes pour conclure à l’existence ou non d’effets sanitaires liés à l’exposition aux champs électromagnétiques dans la bande 26 GHz :

« L’Anses a considéré une bande de fréquences élargie, de 18 à 100 GHz, pour laquelle la profondeur de pénétration des ondes est similaire, pour rechercher les effets éventuels sur la santé décrits dans la littérature scientifique disponible. Celle-ci a principalement étudié les effets sur la peau, l’œil, les membranes, le système nerveux central et les cellules issues de divers tissus humains ou animaux (peau, neurones, cornée…).

« L’Anses a cherché à apprécier l’exposition probable dans la bande 26 GHz : elle se différencie des autres bandes de fréquences par une profondeur de pénétration des ondes dans le corps beaucoup plus faible, de l’ordre du millimètre, exposant des couches superficielles de la peau ou de l'œil. Les simulations disponibles laissent présager des niveaux d’exposition faibles. »

Nicolas Guérin, président de la Fédération Française des Télécoms a indiqué que « les conclusions de l’ANSES sont nécessaires et rassurantes, elles doivent désormais être largement et rapidement relayées auprès des élus et citoyens pour un déploiement, dans un climat apaisé, de cette technologie au service du développement de notre pays ». Et d’ajouter : « La 5G n’est pas un danger ! »

Mais les conclusions publiées ce jour ne sont qu’un aperçu du rapport attendu à la rentrée et sont soumises aux commentaires et critiques des associations.

Pour l’ONG PRIARTEM et l’association Agir pour l’Environnement , ce rapport « met en évidence la stupéfiante incertitude accompagnant le déploiement de ce nouveau standard de téléphonie mobile. Les experts de l’ANSES posent plus de questions qu’ils n’apportent de réponses concrètes ».

Source : Anses

Et vous ?

Que pensez-vous de ces conclusions préliminaires ? Les trouvez-vous rassurantes, pleines d'incertitudes ou autres ?
Êtes-vous pour ou contre le déploiement de la 5G ? Dans quelles mesures ?

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de kain_tn
Membre expert https://www.developpez.com
Le 20/04/2021 à 17:24
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Et vous ?
Moi? Je trouve incroyable que la seule chose qui revienne dans ce débat c'est la dangerosité, et non pas les possibilités de traçage affolantes ainsi que toutes leurs cochonneries d'objets connectés!!!
8  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/05/2021 à 10:48
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Quel est votre avis sur l'élargissement du mouvement anti-Linky à la 5G ?
Vous allez trop loin dans l'hyper simplification.
Il y a des gens qui se méfient des compteurs Linky pour différentes raison, mais qui n'ont rien contre la 5G.
Il y a des gens qui se méfient de la 5G pour différentes raison, mais qui n'ont rien contre les compteurs Linky.

L'argument qui revient le plus contre les compteurs Linky c'est la peur qu'un jour le compteur envoie en permanence la consommation instantané et que des périphériques communiquent avec le compteur. Parce qu'après on pourrait être surveillé. Mais pour l'instant ils disent que le compteur n'envoi que la consommation totale de la journée. (il y a aussi des gens qui n'aiment pas le technologie CPL)

L'argument principal contre la 5G, c'est que ça pollue, car il faut produire des antennes, des smartphones, des gadgets connectés. Et que dans 10 ans il faudra refaire la même chose. (il y a aussi des gens qui ont peur que l'accumulation des ondes pourrait finir par avoir des conséquences néfastes)

Les médias mettent une loupe un phénomène dérisoire.
Linky et la 5G ne pose pas de problème à l'écrasante majorité de la population.
6  3 
Avatar de goldbergg
Membre averti https://www.developpez.com
Le 07/05/2021 à 11:16
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Vous allez trop loin dans l'hyper simplification.
Il y a des gens qui se méfient des compteurs Linky pour différentes raison, mais qui n'ont rien contre la 5G.
Il y a des gens qui se méfient de la 5G pour différentes raison, mais qui n'ont rien contre les compteurs Linky.

L'argument qui revient le plus contre les compteurs Linky c'est la peur qu'un jour le compteur envoie en permanence la consommation instantané et que des périphériques communiquent avec le compteur. Parce qu'après on pourrait être surveillé. Mais pour l'instant ils disent que le compteur n'envoi que la consommation totale de la journée. (il y a aussi des gens qui n'aiment pas le technologie CPL)

L'argument principal contre la 5G, c'est que ça pollue, car il faut produire des antennes, des smartphones, des gadgets connectés. Et que dans 10 ans il faudra refaire la même chose. (il y a aussi des gens qui ont peur que l'accumulation des ondes pourrait finir par avoir des conséquences néfastes)

Les médias mettent une loupe un phénomène dérisoire.
Linky et la 5G ne pose pas de problème à l'écrasante majorité de la population.
Les anti Linky fanatique et qui sont ici pointé du doigt sont ceux qui pense que ces boitier envoie des ondes et sa rejoins ceux qui pensent que la 5g envoie de mauvaise ondes a base de nano particule et de tout un tas d'autre délire de ce genres qui n'ont aucun fondement scientifique (mais tous le monde sait que c'est un complot de reptilien...)

Se n'empêche pas bien sur que certains sont contre ces technologies pour des raison bien plus sérieuse, mais c'est pas eux qu'on appel communément les "anti-linky" ou "anti-5g" (oui je sait, ça porte a confusion)
4  2 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 07/05/2021 à 12:10
Citation Envoyé par grunk Voir le message
Bien entendu ces personnes n'utilisent pas de téléphone , pas de réseau sociaux , tout ca tout ca
Les réseaux sociaux c'est quelque chose de semi-public, parce qu'il y a des gens qui peuvent lire ce que tu écris. (et si tu ne veux pas que ton FAI puisse voir ce que tu fais tu prends un VPN)
Ta consommation d'électricité c'est personnel.
Si l'état mettait la main sur ces donnés il pourrait nous fliquer, par exemple il pourrait savoir combien de personnes vivent dans le logement.
On ne sait pas, il y aura peut-être un compteur d'eau connecté et des périphériques qui communiquent avec le compteur et après ils pourront savoir quand tu prends ta douche, quand tu tires la chasse, etc. (bon ça comme ça n'a pas l'air très grave, mais peut-être qu'il existe des scénarios ou c'est pas top)

Citation Envoyé par grunk Voir le message
à moins d'avoir la tête littéralement collée à son compteur toute la journée
Les connaissances scientifiques actuelles ne sont pas des réalités absolues, il y a constamment des petits progrès.
Peut-être qu'un jour la science permettra de prouver que certaines ondes sont dangereuses (ça dépend de la fréquence, de l'intensité, etc).

Mais parfois il arrive la justice reconnaissance que les ondes peuvent avoir des effets sur des gens :
L'électrosensibilité reconnue pour la première fois par la justice
Pour la première fois en France, un tribunal a reconnu un accident du travail lié à l'électrosensibilité de l'employé, d'après un communiqué de Priartem (Pour Rassembler, Informer et Agir sur les Risques liés aux Technologies ElectroMagnétiques). Par jugement du 27 septembre 2018, le Tribunal des affaires de sécurité sociale de Versailles a jugé qu'un homme "diagnostiqué" électrohypersensible devait être pris en charge au titre des accidents du travail.
Bezons : les syndicats alertent sur des décès causés par les ondes électromagnétiques chez Atos
Avis de tempête sociale chez Atos, le leader européen du cloud, de la cybersécurité et du calcul massivement parallèle (onze milliards d'euros de chiffre d'affaires avec 110 000 employés en 73 pays). « Trois de ses salariés travaillant sur le même Open Space sur le site de Bezons (95) sont décédés ces derniers mois d'un gliome, une variété de tumeur cérébrale maligne du cerveau », indique la CGT. D'après la direction d'Atos, la médecine du travail n'a reconnu que deux cas. Pour ce syndicat, ces morts ont été causées par les ondes électromagnétiques qu'émettent les antennes, serveurs et autres équipements voisins. « Une puissante antenne de télécommunication se situe en face de l'Open Space incriminé », soulève un représentant de la CGT.
Citation Envoyé par grunk Voir le message
mais d'un point de vue technologique/vie privée c'est juste une blague.
Il y a des gens qui n'ont pas envie qu'EDF sache à quelle heure démarre leur lampe HPS 600W

Citation Envoyé par goldbergg Voir le message
Les anti Linky fanatique
Ils sont 4 les types !
Il suffit de les ignorer et ils vont disparaitre.
Ils n'ont aucun pouvoir de nuisance, ils ne peuvent rien faire de mal. Si quelqu'un essaie d'attaquer une antenne il va se faire prendre et il va être condamné.
On s'en fout totalement, il ne faut pas leur porter d'attention. Ils sont totalement négligeable, je ne comprend pas l'intérêt de mettre un microscope sur un phénome insignifiant. C'est même méchant quelque part de dire "oh regardez ces abrutis ils pensent n'importe quoi !". Ils ont le droit de penser ce qu'ils veulent, ils ne représente pas une menace, ils ne sont pas dangereux.

Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
Bizarrement, personne ne s'intéresse à l'empreinte carbone
On peut dire "aujourd'hui la technologie consomme déjà beaucoup d'énergie ce serait peut-être bien d'éviter de mettre en place des antennes 5G, car ça ne fera qu'aggraver le phénomène".
Des gens vont regarder des vidéos en 4k sur leur smartphone, ça n'a aucun sens
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 21/04/2021 à 8:59
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Que pensez-vous de ces conclusions préliminaires ? Les trouvez-vous rassurantes, pleines d'incertitudes ou autres ?
Ces conclusions ne sont pas étonnantes, ils disent comme pour la 3G, la 4G, le wifi, etc. Pour le moment il n'y a pas de preuve que c'est dangereux. Parfois il faut des décennies pour trouver ce genre de choses.

Citation Envoyé par kain_tn Voir le message
toutes leurs cochonneries d'objets connectés!!!
Le but de la 5G c'est de pousser les gens à consommer, il faut qu'ils achètent des gadgets, car la croissance vient de la consommation.

L'industrie prévoit de changer de norme tous les 10 ans, en gros ça fait :
2000 : 3G
2010 : 4G
2020 : 5G
2030 : 6G
D'ailleurs c'est assez drôle, on a l'impression que la norme 5G n'est pas encore intégralement définie, alors que les entreprises travaillent déjà sur la 6G.
Et il y a des histoires bizarre avec les USA qui font du chantage pour pousser les nations européennes à ne pas utiliser d'antenne chinoise… Probablement parce que les USA ne peuvent pas surveiller les données qui passent par ces antennes.
2  1 
Avatar de brulain
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 21/04/2021 à 20:38
Si l'ANSS le dit, alors il y a vraiment lieu de s'inquiéter.
1  0 
Avatar de john94
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 22/04/2021 à 11:38
prises isolément, les ondes de la 5G concernent en effet de faibles émissions, mais le problème des ondes électromagnétiques supplémentaires de la 5G, c’est qu’ elles se rajoutent à toutes celles déjà émises à la maison (wi-fi, multiplications des objets connectés, … ) : , avec des risques potentiels donc majorés par ces effets cumulatifs de « brouillard électromagnétique » pernicieux : La prévention des risques des champs électromagnétiques est prise en compte par les professionnels exposés : http://www.officiel-prevention.com/p...amp;dossid=338
1  0 
Avatar de grunk
Modérateur https://www.developpez.com
Le 07/05/2021 à 11:39
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

L'argument qui revient le plus contre les compteurs Linky c'est la peur qu'un jour le compteur envoie en permanence la consommation instantané et que des périphériques communiquent avec le compteur. Parce qu'après on pourrait être surveillé.
Bien entendu ces personnes n'utilisent pas de téléphone , pas de réseau sociaux , tout ca tout ca

Mais pour l'instant ils disent que le compteur n'envoi que la consommation totale de la journée. (il y a aussi des gens qui n'aiment pas le technologie CPL)
De mémoire c'est à la journée par défaut et on peut opt-in pour une conso à 30min.
Concernant le CPL (du linky en tout cas) de nombreuse étude scientifique on prouvé que comme n'importe quel produit qui passe avec succès une CEM , à moins d'avoir la tête littéralement collée à son compteur toute la journée, il n'ya pas de risque.

Qu'on critique le nouveau fonctionnement du linky qui le rend moins tolérant que les anciens compteurs je veux bien , mais d'un point de vue technologique/vie privée c'est juste une blague.
2  1 
Avatar de goldbergg
Membre averti https://www.developpez.com
Le 07/05/2021 à 16:20
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Les réseaux sociaux c'est quelque chose de semi-public, parce qu'il y a des gens qui peuvent lire ce que tu écris. (et si tu ne veux pas que ton FAI puisse voir ce que tu fais tu prends un VPN)
Ta consommation d'électricité c'est personnel.
Si l'état mettait la main sur ces donnés il pourrait nous fliquer, par exemple il pourrait savoir combien de personnes vivent dans le logement.
On ne sait pas, il y aura peut-être un compteur d'eau connecté et des périphériques qui communiquent avec le compteur et après ils pourront savoir quand tu prends ta douche, quand tu tires la chasse, etc. (bon ça comme ça n'a pas l'air très grave, mais peut-être qu'il existe des scénarios ou c'est pas top)
Si tu es a te méfier de ça, qu'es ce que tu doit penser de ta banque qui elle sait absolument tous de toi, des achat que tu as fait a ta pharmacie, des différent type de médecin que tu a consulté, des amendes que tu as payé, des caution que tu as payé a la gendarmerie, les impôts que tu paille (ou pas) en passant par les différent abonnement, loisirs, etc...
Limite ta banque te connais mieux que ta famille ou tes amies.

Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Ils sont 4 les types !
Il suffit de les ignorer et ils vont disparaitre.
Ils n'ont aucun pouvoir de nuisance, ils ne peuvent rien faire de mal. Si quelqu'un essaie d'attaquer une antenne il va se faire prendre et il va être condamné.
On s'en fout totalement, il ne faut pas leur porter d'attention. Ils sont totalement négligeable, je ne comprend pas l'intérêt de mettre un microscope sur un phénome insignifiant. C'est même méchant quelque part de dire "oh regardez ces abrutis ils pensent n'importe quoi !". Ils ont le droit de penser ce qu'ils veulent, ils ne représente pas une menace, ils ne sont pas dangereux.
Malheureusement ils sont plus nombreux que ça, j'en est dans mon entourage et ils sont une vrais nuisance qui passe leurs temps a semer la terreur et le doute a tous ceux qu'ils croisent...
Leurs point commun c'est qu'ils sont tous agressifs et ont forcement toujours raison.
Et certains anti 5g sont même allé jusqu'à brûler des antenne (bonjour la pollution) et agresser les technicien qui les installait... et c'était pas plus tard que l'an dernier.

https://www.lemonde.fr/pixels/articl...2_4408996.html

Bref, il suffit qu'une poigné de gros tarer rejoigne le groupe pourque ça dérive totalement.
3  2 
Avatar de arflam
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 20/04/2021 à 23:45
On est tellement en retard, qu’alors que ce n’est pas déployé, les puces 5g ont déjà suffisamment baissé pour être sur des téléphones moyen de gamme.
0  0