Verizon déploie la 5G sur 13 stades NFL, mais la couverture réseau ne permet de diffuser le signal
Qu'à « certaines parties » des zones de places assises

Le , par Stéphane le calme

53PARTAGES

16  0 
L'opérateur américain Verizon a annoncé que son service 5G était disponible dans 13 stades de la NFL aux États-Unis, tout en précisant que le réseau ne pouvait couvrir que « certaines parties » des zones de places assises. Les signaux Verizon 5G seront également rares ou inexistants lorsque les supporteurs se promèneront dans les halls et autres zones situées dans et autour de chaque stade.

Le déploiement de la 5G est plus compliqué que celui de la 4G, car elle repose largement sur des signaux à ondes millimétriques qui ne se propagent pas très loin et qui sont facilement bloqués par des murs et d'autres obstacles. Alors que Verizon tente de susciter l'enthousiasme autour de la 5G, l'annonce de sa disponibilité dans les stades de la NFL comportait plusieurs réserves. Pourquoi parle-t-on d'ondes « millimétriques » ? Pour faire simple, il s'agit de toutes les ondes dont la fréquence est comprise entre 30 et 300 GHz. Quant à la notion de « millimétrique », elle est simplement en rapport avec leur longueur d'onde, qui s'étale entre 1 et 10 mm.

Pour rappel, cette notion physique correspond à la distance parcourue par l'onde pendant une oscillation. Elle se calcule en divisant sa vitesse par sa fréquence. Ainsi, à 30 GHz, et en prenant comme base de calcul 300 000 000 m/s pour la vitesse de la lumière (un arrondi valable dans le vide, mais suffisant pour notre exemple), on obtient 10 mm. Si on passe à une fréquence de 300 GHz, il n'est donc plus question que de 1 mm.

« Le service Verizon 5G Ultra Wideband sera disponible dans certaines zones des [13] stades », a déclaré Verizon. « Le service sera concentré dans certaines zones des places assises, mais pourrait également être disponible à d'autres endroits dans et autour du stade ». Notez la présence de « pourrait être disponible » dans cette dernière phrase. Verizon ne promet pas de couverture 5G en dehors des places assises et cette couverture ne sera disponible que dans certaines sections.


Contactée à ce propos par des médias, Verizon a déclaré que sa couverture 5G « varie selon les stades », mais n'a fourni aucune précision sur l'étendue de la couverture dans chacun d'eux. Verizon a également reconnu qu'au moins certains des 13 stades n'avaient pas de couverture 5G disponible en dehors des places assises. « Notre objectif principal est de fournir un service 5G Ultra Wideband aux fans assis à leur place », a précisé l'entreprise. « Dans certains stades, nous avons également de la 5G disponible dans les zones de compétition et aux portes d'entrée ».

Verizon a également annoncé son intention « d'étendre son activité à davantage de stades au cours de cette saison » et « d'accroître la couverture dans les 13 stades actuellement dotés de la 5G ». Mais Verizon n'a pas indiqué s’il espérait atteindre une couverture complète d'un stade dans l'un de ceux où il a déployé sa 5G.

Même problème dans les premières villes de lancement

En fait c'est le même problème, à une plus petite échelle, que le réseau de Verizon a connu dans les premières villes de lancement de la 5G. En juillet dernier, Verizon a lancé son réseau mobile 5G dans des « zones sélectionnées » de Minneapolis et de Chicago. Un test de vitesse partagé par un porte-parole de Verizon a montré une vitesse de téléchargement impressionnante de 762 Mbps. Cependant, vous deviez vous trouver à proximité d'une antenne 5G pour obtenir un signal, et les examinateurs ont eu du mal à rester connectés au service 5G.

Dans son annonce concernant le stade, Verizon a expliqué que les téléphones de ses clients retomberaient automatiquement sur la 4G et que, dans certaines villes, il n’existait aucune couverture 5G en dehors des stades : « Lorsque les clients dotés de smartphones 5G sortent de la zone de couverture 5G Ultra Wideband de Verizon, les appareils compatibles 5G transfèrent le signal au réseau 4G de Verizon. Dans certaines villes, le stade sera le seul endroit avec le service Verizon 5G Ultra Wideband, offrant aux fans une expérience 5G unique qu’ils ne peuvent obtenir nulle part ailleurs dans leur région ».

Les répercussions de la 5G, un sujet qui inquiète

La 5G est la cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile, faisant suite à la 4G. La technologie 5G est considérée par certains comme une « technologie clé » qui pourrait permettre, à l'horizon fin 2019 à début 2020, des débits de télécommunication mobile de plusieurs gigabits de données par seconde, soit jusqu'à mille fois plus rapides que les réseaux mobiles en 2010 et jusqu'à 100 fois plus rapides que la 4G. Tels sont les avantages cités pour la nouvelle technologie, mais depuis le début de l’année écoulée, des groupes constitués d’individus de toutes catégories remplissent la toile d’informations contraires et militent contre tout déploiement de la 5G.

Les créateurs de la 5G ont expliqué que ce type de réseau devrait favoriser le cloud computing, l'intégration et l'interopérabilité d'objets communicants et de smartgrids et autres réseaux dits intelligents, dans un environnement domotisé et une « ville intelligente ». Cela pourrait également développer la synthèse d'images 3D ou holographique, le datamining, la gestion du big data et de l’IdO. D'autres applications concernent les jeux interactifs et multijoueurs complexes, la traduction automatique et assistée instantanée.


Seulement, en un peu plus d’un an et demi, les théories les plus « folles » concernant la technologie 5G ont vu le jour sur les réseaux sociaux, sur certaines chaînes de télévision, dans le rang des scientifiques et au sein d’autres groupes de personnes également. Les groupes anti-5G, pour le nom qu’on leur donne, ont nourri toute sorte d’allégations autour de la technologie, la toile se retrouvant ainsi en ébullition et remplie d’informations et il est devenu difficile de cerner ce qui est vrai à propos de la 5G de ce qui est faux. Les réseaux sociaux tels que Facebook et Twitter étant leurs principaux canaux de diffusions.

Les principaux arguments avancés par les détracteurs de la 5G manquent de preuves à ce jour pour être pris au sérieux, mais dans le même temps, les développeurs de la technologie 5G n’ont pas non plus apporté de preuves du contraire de ce qu'annoncent les groupes anti-5G. Des informations indiquent que des études sont en cours pour vérifier si la technologie possède des effets nuisibles pour la santé de l’homme ainsi que des impacts négatifs pour notre environnement. En attendant que les résultats de ces diverses études soient rendus publics, les nombreuses explications données par les anti-5G continuent de susciter la peur chez beaucoup d’internautes de téléspectateurs.


En avril dernier, à Bruxelles, le projet pilote qui est censé aboutir à la mise en place effective de la technologie 5G aurait été interrompu en raison des effets de radiation jugés trop dangereux pour la population. Selon les informations rapportées par The Brussels Times, à l’heure actuelle, il serait impossible pour la majorité des opérateurs de télécommunication d’estimer le rayonnement des antennes requises pour le fonctionnement de la 5G. La 5G aurait-elle des effets plus néfastes sur la santé de l’Homme que les précédents réseaux de téléphonie mobile ?

Ainsi, même si la Commission européenne pense déjà aux mesures pour sécuriser la 5G après son déploiement, la Belgique cherche d’abord à s’assurer que cette technologie n’impactera pas plus négativement sur la santé de ces citoyens que les précédents réseaux ne le font déjà. Dans la capitale belge, le projet de déploiement de la 5G va encore attendre un moment, du moins jusqu’au moment où les autorités auront trouvé le moyen de minimiser à un taux acceptable les rayonnements liés aux antennes dont la technologie a besoin pour fonctionner. Le ministre de l’Environnement du pays a expliqué que la Belgique applique des normes de radiation très stricte et qu’à l’heure actuelle, la 5G ne les respecte pas du tout. « Je ne peux pas accepter une telle technologie si les normes de radiation, qui doivent protéger les citoyens, ne sont pas respectées. Les Bruxellois ne sont pas des cobayes dont la santé peut être vendue à profit. Nous ne pouvons rien laisser au doute », a déclaré la ministre de l'Environnement, Céline Fremault.

Source : Verizon

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ? Mauvais point pour la 5G ?
Cela peut-il signifier que la 5G devrait nécessiter de plus d'antennes et donc apporter potentiellement plus de radiation ?
Que pensez-vous de la 5G dans l'absolu ?
Que pensez-vous des théories anti-5G ? Laquelle vous semble la plus crédible ?
La 5G devrait-elle bénéficier au grand public ou être limitée à certains domaines particuliers qui pourraient en avoir le plus besoin afin de limiter les radiations ?

Voir aussi :

Les revenus mondiaux de l'infrastructure de réseau 5G atteindront 4,2 milliards de dollars en 2020, selon Gartner
La 5G risque de vider les batteries à cause de ses techniques de modulation et d'accès au canal : les solutions existent, mais seront probablement rejetées
Très critiquée, la loi « anti-Huawei » pour sécuriser la 5G est désormais une réalité, mais elle ne discrimine pas un équipementier en particulier
5G : 1,9 milliard de smartphones seront commercialisés dans cinq ans, dépassant ainsi la 4G en 2023, selon Canalys

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de transgohan
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 09/09/2019 à 13:08
C'est quoi l'intérêt d'avoir autant de débit sur son téléphone pendant un match ?
On l'a devant les yeux, pas besoin de l'avoir en 4k sur le smartphone quand même ?
2  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 10/09/2019 à 1:55
Les ondes ne sont pas uniquement dangereuses sur des expositions extrême telle que dans des coeurs de réacteur nucléaire... cela dépend de la conjonction de plusieurs autres facteurs que la simple étude " fréquence + puissance + durée d'exposition continue ". Il est difficile d'attester scientifiquement que ce que l'on côtoie quotidiennement est physiquement nocif, car cela demande :
1) un suivi médical de nombreux citoyens, ou un regard sur des examens qui n'ont pas lieux (ou trop peu)
2) des études cliniques sur de nombreux, très nombreux contextes à combinaisons variés
3) un recul temporel pour valider les expériences et observations sur le long terme.

Les normes ne définissent les seuils de santé que pour le profane... Ce sont les sciences (et la politique) qui définissent les normes de santé. C'est ce qui a amené l'amiante à être tantôt commercialisé, tantôt interdite, pareil pour le Roundup... et l'OMS qui indiquait qu'un verre de vins par jour ne nuisait pas à la santé, avant de se ravisé suite aux constats de certaines études démontrant qu'une beuverie tout les vendredi soirs (courant en Angleterre) avait des conséquences presque identiques à une alcoolisation modéré quotidienne (ne dépassant pas le seuil de l'OMS) --> effet : cela rend les zones d'échange de l'organisme poreuses à des catégories pour lesquels les tissus sont normalement imperméables (aux bactéries notamment), altérant de facto la santé de fer de l'individu vers une santé plus mollassonne voir défaillante.

Il y a peu d'effets constaté, oui... mais il faut modéré cette affirmation sur le fait que la techno, ses fréquences, son omniprésence, et sa proximité est très récente (une génération d’humain à peine). De plus, maintenant que l'on a réfléchi aux différentes hypothétiques causes et conséquences, il est plus facile de savoir quoi chercher (dans les effets constatés), et où chercher.

Je ne diabolise pas les ondes, j’énonce simplement que toutes les ondes interagissent avec le corps humain, et que la prudence et le scepticisme est l'approche la plus logique a adopté face à l'inconnu lorsqu'il est question d'intégrité de la santé. D'autant plus lorsque l'on garde à l'esprit que l’approche scientifique voudrait que tout soit interdit avant d'avoir pu prouver que cela ne présente aucun danger, et que dans la pratique, le facteur économique entre en jeu, et c'est l'inverse qui est appliqué, les scientifiques (chercheurs, médecins, techniciens...) sont donc les garants de nôtre santé, et non les organismes machin-bidule qui ressemblent plus à des marchants qu'à des savants.
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/09/2019 à 13:24
Citation Envoyé par transgohan Voir le message
C'est quoi l'intérêt d'avoir autant de débit sur son téléphone pendant un match ?
Le football américain doit être très chiant, il faut s'occuper quand il ne se passe rien.
2  1 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/09/2019 à 12:31
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Qu'en pensez-vous ? Mauvais point pour la 5G ?
La 5G n'est pas la meilleure technologie pour offrir une connexion internet sans fil dans un stade, mais peut-être que dans d'autres situation ça fonctionne un peu mieux.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Cela peut-il signifier que la 5G devrait nécessiter de plus d'antennes et donc apporter potentiellement plus de radiation ?
Ils le disent depuis le début que la 5G nécessitera beaucoup plus d'antennes.
Pour l'instant il n'y a pas de preuve qui montre que les radiations de la 5G sont dangereuses.

Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Que pensez-vous de la 5G dans l'absolu ?
La 3G et la 4G suffisent pour surfer sur internet avec son smartphone quand on est à l’extérieur.
Sous certains aspects la 5G est moins intéressante, le seul point positif ça doit être le débit max. (mais il sera toujours inférieur à celui de la fibre optique)

L'industrie et les gouvernements attendent trop de la 5G.
Les gens ne vont pas se battre pour remplacer leur smartphone quand la 5G sera en place.
0  0 
Avatar de abriotde
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 09/09/2019 à 13:21
On l'a devant les yeux, pas besoin de l'avoir en 4k sur le smartphone quand même ?
Ben si pour le transmettre sur internet a ceux qui ne payent pas (ni la place, ni la télé)
0  0 
Avatar de 7gyY9w1ZY6ySRgPeaefZ
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 09/09/2019 à 14:06
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Le football américain doit être très chiant, il faut s'occuper quand il ne se passe rien.
Il y a énormément de temps mort pour passer de la pub à la télé...
0  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 09/09/2019 à 14:13
Je ne sais pas comment ça fonctionne le football américain, mais je crois qu'il y a le Super Bowl qui fait un gros audimat et il y a des marques qui dépensent un budget fou pour réaliser et diffuser une pub.
Le football américain est beaucoup regardé le jour de Thanksgiving également.
0  0 
Avatar de Steinvikel
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 09/09/2019 à 16:17
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Pour l'instant il n'y a pas de preuve qui montre que les radiations de la 5G sont dangereuses.
Une antenne, quand tu l'installe, tu as des obligations de respecter des distances de sécurité, de même que les radars (mobile ou non). Suivant la puissance, ça varie de quelque mètres à près d'une centaine de mètres.
Les "fréquences" 5G sont dangereuses, c'est un non débat et un consensus scientifique ...de même que les fréquence 4G, 3G, TNT, Wi-fi, Bluetooth, radiophonique, radar, UV, infra-rouge... ce qui divise, c'est les contextes d'utilisations, qui viennent varier toute une panoplie de caractéristiques secondaires : la puissance, la distance, l'exposition fréquente, la durée unitaire d'exposition, la durée cumulé, l'exposition combiné (de plusieurs fréquences), etc.

la pluparts de ces propos sont abordés dans cette courte discussion : wi-fi-6-rendra-fiabilite-reseau-fil-toute-epreuve/#post11120642

Sinon, pour ceux qui ont la flemme de lire, voilà ci-dessous l'un des points de conclusion de l'IARC et du CIRC. Vous noterez qu'il ne font que dire que les ondes électromagnétiques ont des effets sur le corps, et ne statut pas de manière absolu sur leur dangerosité, puisqu'ils la décrivent comme contextuelle :
Il existe une interaction entre les CEM (Champs Electro-Magnétiques), générés par des sources RF (Radio-Fréquence de 30 kHz à 300 GHz), et le corps humain, entraînant des champs électriques et magnétiques induits et des courants associés à l’intérieur des tissus. Les facteurs les plus importants dans la détermination des champs induits sont la distance entre la source et le corps et le niveau d’intensité de l’émission. Par ailleurs, l’efficacité de la distribution dans le corps des champs de couplage et des champs résultants dépend en grande partie de la fréquence, de la polarisation et de la direction de l’incidence de l’onde sur le corps, ainsi que des caractéristiques anatomiques propres à la personne exposée, comprenant la taille, l’indice de masse corporelle, la position et les propriétés diélectriques des tissus. Les champs induits à l’intérieur du corps sont loin d’être uniformes, variant de plusieurs ordres de grandeur, avec des zones sensibles localisées.
0  0 
Avatar de Itachiaurion
Membre averti https://www.developpez.com
Le 09/09/2019 à 19:08
Citation Envoyé par Steinvikel Voir le message
Les "fréquences" 5G sont dangereuses, c'est un non débat et un consensus scientifique ...de même que les fréquence 4G, 3G, TNT, Wi-fi, Bluetooth, radiophonique, radar, UV, infra-rouge... ce qui divise, c'est les contextes d'utilisations, qui viennent varier toute une panoplie de caractéristiques secondaires : la puissance, la distance, l'exposition fréquente, la durée unitaire d'exposition, la durée cumulé, l'exposition combiné (de plusieurs fréquences), etc.
Oui effectivement les ondes sont dangereuses, pour peu que l'on s'expose a des quantité que l'on ne trouverais pas dans des conditions normales de la vie de tous les jours (a moins de travailler dans une centrale nucléaire), c'est un également pour le moment la position auquel on est en droit de se rattacher. Actuellement il y a relativement peu d'effet observé suite a des expositions aux ondes (ce qui peut tout et rien dire, la lumière est une onde) produits par nos appareilles de communications. Il y a de toute façon des normes pour cela, à priori il n'y a pas lieu de s'inquiéter comme le fait une partie de la population (ainsi que de faire peur aux autre comme se plait a le faire une autre partie de la population).

0  0 
Avatar de L33tige
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 09/09/2019 à 16:08
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
La 5G n'est pas la meilleure technologie pour offrir une connexion internet sans fil dans un stade, mais peut-être que dans d'autres situation ça fonctionne un peu mieux.

Ils le disent depuis le début que la 5G nécessitera beaucoup plus d'antennes.
Pour l'instant il n'y a pas de preuve qui montre que les radiations de la 5G sont dangereuses.

La 3G et la 4G suffisent pour surfer sur internet avec son smartphone quand on est à l’extérieur.
Sous certains aspects la 5G est moins intéressante, le seul point positif ça doit être le débit max. (mais il sera toujours inférieur à celui de la fibre optique)

L'industrie et les gouvernements attendent trop de la 5G.
Les gens ne vont pas se battre pour remplacer leur smartphone quand la 5G sera en place.
En débit théorique oui la 5g est en-desous, dans la pratique même la 4g est supérieure à la plupart des gens fibrés. En france les gens fibrés sont max à 1gbit par sec, la 5g c'est en 6 et 15gbits...
0  1 
Responsable bénévole de la rubrique Réseau : chrtophe -

Partenaire : Hébergement Web